Travail sur la dysphasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dysphasie simple de l’enfant et langage de la mère

Par Bernadette PIERART et Bernard HARMEGNIES

Introduction

Dans une première lecture, l’article nous a semblé très compliqué. Il nous a fallu faire plusieurs recherches parallèles afin de mieux comprendre la dysphasie et ses conséquences sur la communication et l’apprentissage de ces enfants.
On vous propose :
-Plusieurs définitions de la dysphasie
- Le rôle de la mère dans l’acquisition du langage de l’enfant
- Présentation des études réalisées
- Conclusion

Définition de la dysphasie :

← Terminologie du mot dysphasie :
➢ Le préfixe dys signifie « trouble, difficulté ».
➢ Phasie relatif au langage.[1]

■ Définition de ladysphasie :
« La dysphasie est un retard simple du langage portant surtout sur la réalisation du langage dont la compréhension est en général peu atteinte »
Vocabulaire de la Psychopédagogie et de la psychiatrie de l’enfant
La dysphasie touche plus les garçons que les filles : les garçons sont trois fois plus concernés que les filles.

■ Définition de la dysphasie selon les classificationsinternationales des troubles mentaux, tel le DSM-IV (APA, 1995) :
« La dysphasie de l’enfant est un trouble spécifique du développement du langage, en l’absence d’un déficit intellectuel, d’un déficit auditif, d’une malformation des organes phonateurs, d’une lésion cérébrale acquise, de troubles psychopathologiques graves de type psychotique, ou d’une carence affective ou éducative grave. Cettepathologie langagière sans caractère lésionnel apparaît et s’accentue au cours du développement de l’enfant. »

■ Exemple d’un enfant dysphasique : vidéo d’Alexandre

I- Le rôle de la mère dans l’acquisition du langage de l’enfant
Le langage modulé :

Les auteurs ont tentés de mettre en relief le lien causal du langage de la mère dans l’acquisition du langage de l’enfant. Lestravaux récents (Rondal) ont mis en évidence que le langage parental adressé à des enfants diffère sensiblement du langage d’adulte à adulte.
Certains auteurs parlent à ce propos de « langage modulé » (Moreau et Richelle, 1982), d’autre de langage simple.

Le langage modulé est caractérisé par :
← Des phrases passives et négatives
← Beaucoup de phrases interrogatives← Sa redondance : répétitions totales ou partielles de la phrase.

Le langage modulé présente un bon nombre de caractéristiques phonétiques, syntaxiques de nature à faciliter l’apprentissage de la langue par l’enfant.
En effet, l’évolution du langage modulé tend vers un processus d’acquisition du langage :
← Plus l’enfant est petit plus le langage est simplifié← Plus l’enfant est grand plus le langage est complexe
Rondal, 1983

Du point de vue phonétique, on constate que les adultes parlent plus lentement lorsque leur interlocuteur est un enfant, qu’ils font plus de pauses et des pauses plus longues, qu’ils surveillent davantage leur articulations, qu’ils parlent sur un ton plus aigu, et qu’ils accentuent le contour prosodique(mélodique) des phrases.

Prosodie : se situe au niveau de la phonétique. Elle se caractérise par :
⇨ des variations de la fréquence fondamentale (mélodie, hauteur de la voix),
⇨ la variation de la durée et du débit de parole
⇨ la variation de l’intensité (voix douce, voix colérique)

D’une manière générale, la syntaxe est de meilleure qualité quand les propos s’adressent à unenfant plutôt qu’à un adulte. Selon Rondal, l’indice de complexité syntaxique le plus souvent utilisé est la longueur moyenne des productions verbales (LMPV).

Définition du mot syntaxe : terme de grammaire. Manière de joindre ensemble les mots d’une phrase et les phrases entre elles.
Partie de la grammaire qui traite de l’arrangement des mots, de la construction des propositions,...
tracking img