Travail sur le texte de m.callon " la domestication des coquilles saint jacques dans la baie de saint brieuc"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1401 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 
Focus
 :
 «
 La
 domestication
 des
 coquilles
 Saint-­‐Jacques
 et
 des
 marins
 pêcheurs
 dans
 la
 baie
 de
  Saint-­‐Brieuc
 »
 par
 Michel
 CALLON
 
 
  Ma
 compréhension
 sur
 le
 texte
 de
 Michel
 CALLON
 «
 La
 domestication
 des
 coquilles
 Saint-­‐ Jacques
  et
  des  marins
  pêcheurs
  dans
  la
  baie
  de
  Saint-­‐Brieuc
 »
  fut
  laborieuse.
 
  Ce
  texte,
  et
  cela
  engage
  que
  moi,
  est
  je
  trouve
  particulièrement
  complexe
  à
  appréhender
  tant
  par
  son
  sujet,
  pour
  le
  moins
  atypique,
  que
  par
  les
  idées  qui
  y
  sont
  exposées.
 
  Néanmoins,
  tout
  au
  long
  de
  ce
  décodage,
 je
 me
 suis
 
 posée
 la
 question
 suivante
 :
 «
 Quels
 éléments
 exposés
 dans
 ce
 texte
 
 dois-­‐je
  prendre
 en
 compte
 afin
 d’exceller
 dans
 mon
 futur
 métier
 ?
 ».
 
 Avant
  de
  m’approprier
  de
  manière
  plus
  personnelle
  ce
  texte,
  je
  tente
  de
  vous
  résumer
  très
 succinctement
 l’étude
 proposée.
 
  Michel
  CALLON,
  sociologue
  et
  ingénieur
  français,
  est
  l’un
  des
  initiateurs
  de
  la
  sociologie
  de
  la
  traduction  qu’il
  tente
  d’appliquer
  à
  l’économie.
 
  C’est
  en
  1986,
 
  dans
  «
 L’année
  sociologique
 »
  qu’apparaît,
  dans
  le
  cadre
  d’articles
  traitant
  de
  la
  vérification
  des
  expériences
  scientifiques,
  controverses
 et
 réplications,
 le
 texte
 dont
 nous faisons
 l’étude.
  Globalement,
  Michel
  CALLON
  souhaite
  nous
  montrer
  qu’une
  analyse
  «
 dure,
  complexe
 »
  peut
  être
  réalisée
  dans
  une
  société
  incertaine,
  mouvante
  et
  discutable.
  Dans
  sa
  théorie,
  plusieurs
  acteurs
 interagissent
 ;
 
 des
 acteurs
 humains (les
 marins-­‐pêcheurs,
 les
 chercheurs)
 et
 des
 acteurs
  inhumains
 (les
 coquilles
 Saint-­‐Jacques).
 Interaction
 qui
 se
 fait
 ici
 autour
 d’un
 problème
 unique
  auquel
  chaque
  acteur
  s’identifie:
 «
 Pecten
  Maximus
  se
  fixe-­‐t’il
 ?
 »
  Bien
  sûr
  de
  multiples  interrogations
  en
  découlent
 :
  «
 Quand
  s’opère
  la
  métamorphose
  des
  larves
 ?
  A
  quelle
  vitesse
  s’effectue
 la
 croissance
 des
 naissains
 ?
 Peut-­‐on
 fixer
 suffisamment
 de
 larves
 pour
 s’engager
 dans
  le
 repeuplement
 de
 la
 baie
 ?
 ».
 
  Une analyse
 des
 rapports
 entre
 Nature
 et
 Société
 est
 clairement
 exposée
 par
 le
 sociologue.
 Selon
  lui,
  la
  cohabitation
  entre
  identités
  sociales
  et
  éléments
  naturels
  est
  possible.
  Possible
  sous
  certaines
 conditions.
 
 
 
  Selon
 Michel
 CALLON,
 l’explication des
 sciences
 et
 des
 techniques
 souvent
 accordée
 aux
  sciences
 sociales,
 aux
 sociologues
 est
 marquée
 d’une
 profonde
 asymétrie.
 Selon
 les
 sociologues,
  la
  Nature
  est
  incertaine,
  la
  société
  ne
  l’est
  pas.
  La
  société
  l’emporte
  dans
  son
  duel
 ...
tracking img