Travail therapeutique avec les familles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1636 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|LE TRAVAIL THERAPEUTIQUE AVEC LA FAMILLE |
|Maurice BERGER |
| |
|Partie I : Les entretiens familiaux : fondements cliniques et théoriques || |
|Marie CHRISTOFOROU |
| |
|M. Gozlan |SOMMAIRE

Biographie de Maurice BERGER page 3

I. Pourquoi et comment travailler avec la famille ? page 3

II. Repérage par rapport aux autres modèles thérapeutiques page 4

III. Les caractéristiques du modèle des entretiens familiaux page 4

IV. Le père et le couple page 6
Biographie de Maurice BERGER

Maurice Berger est professeur associé depsychologie à l'université Lyon 2, chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Etienne et psychanalyste. Ses travaux scientifiques dans le domaine de l'enfance font l'objet d'une reconnaissance internationale.

I. Pourquoi et comment travailler avec une famille ?

Le psychisme d’une personne se construit dès sa venue au monde et est issue des expériences de la vie et dela rencontre avec son environnement. L’évolution de l’enfant va dépendre du contexte dans lequel il évolue, du comportement des parents vis à vis de lui…
Dès la naissance, les parents se projettent en lui car la venue d’un enfant rappelle à tout parent leur propre enfance. Tout symptôme qui sera repéré chez l’enfant sera du, en partie, à la symbiose qui y aura entre enfant et parents.
Desparents qui viennent consulter pour leur enfant sont souvent en « carence en représentation de « l’enfant en soi » ». Souvent, ces parents qui viennent consulter pour leur enfant ne parviennent pas à se représenter leur propre enfance et c’est à la venue de leur enfant, c’est quand il y aura besoin de s’occuper de son enfant, que les difficultés du psychisme parental va venir se révéler.

II.Repérage par rapport aux modèles thérapeutiques existants
a. Les traitements individuels

Ces traitements qui se passent sans la présences des autres membres de la famille, concernent le plus souvent les enfants. Il y a un conflit intrapsychique chez l’enfant qui le met en difficulté. Par ces traitements individuels on va permettre à l’enfant de bénéficier d’un espace propre afin defavoriser une issue à ses conflits intrapsychiques.
Que ce soit le parent ou l’enfant bénéficiaire de ce traitement individuel, tout sera porté sur la réparation des conséquences d’attitudes relationnelles inadéquates des parents envers l’enfant.
Il y a beaucoup de résultats positifs mais aussi un grand nombre d’interruptions prématurées.
La création d’un espace propre à un enfant n’estpas aussi évidente. Il y a un problème théorique qui remet en cause la mise en place de ce cadre (cet espace), pour chaque cas il faut l’adapter à nouveau. Et il y a le plan pratique, un enfant n’est pas demandeur de thérapie, de ce fait le psychothérapeute peut être confronté à des questions tel que : « pourquoi suis-je là ? », « combien de temps ça va durer ? », « je n’ai plus envie de venir. »b. le mode de pensée groupal

Lorsqu’il y a difficultés chez l’enfant c’est souvent due à un problème d’ « indifférenciation entre son psychisme et celui de ses parents ». Il va falloir recadrer le parent dans son rôle éducatif, on va leur montrer qu’il y a des issues au problème psychique de leur enfant en leur fournissant un étayage. « Les progrès de l’enfant sont dus aux parents, qui...
tracking img