Travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (443 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Du XVIIIe siècle à aujourd’hui, de Voltaire à Montesquieu en passant par Fontenelle,
les grands noms de la littérature français ont crié haut etfort le sentiment d’indignation
que pouvait leur inspirer l’atteinte à la liberté d’expression sous quelque forme que ce
soit. Lettres persanes (1715), De l’horribledanger de la lecture (1765), Histoire des Oracles (1687), dénoncent avec la même véhémence le despotisme et l’obscurantisme des censeurs. Du comique au didactique les niveaux de langue varient mais serejoignent dans une même tonalité ironique. Pour
quelles raisons Voltaire, Montesquieu et Fontenelle ont-ils privilégié le registre de
l’ironie et de la dérision pour dénoncerles tares de la société française ? Quel autre
registre aurait-il été tout aussi opportun d’employer pour dénoncer une injustice ou
défendre une cause humaine ?

I)L’ironie comme arme sociale

1) Voltaire et la caricature des mandements épiscopaux
2) Fontenelle et tous les savants aux comportements absurdes
3)Montesquieu


II) L’ambition d’un comique engagé

1) Dénoncer les ridicules de la société française
2) Désacraliser par lerire : rabaisser le pouvoir en place pour ramener l’égalité
3) La liberté d’expression retrouve ses droits : le rire au service de la révolution du
peuple contre un pouvoirtout puissant


III) Le registre didactique au service de la raison

1) Représentation réaliste d’un contexte politique et social2) Exposé didactique : emploi d’un ton sérieux pour susciter une prise de conscience
3) Une présentation argumentée tout aussi efficace qu’une attaque par le rire...
tracking img