Travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'ensemble de la classe politique et les plus hautes autorités de l'Etat, à commencer par le président Nicolas Sarkozy, sont venus rendre, lundi 11 janvier, unhommage solennel aux Invalides à Philippe Séguin. Pour honorer cette figure du gaullisme social qui a occupé des postes majeurs de la République, c'est l'égliseSaint-Louis des Invalides, nécropole des gloires militaires, qui a été choisie. Les obsèques religieuses ont été célébrées par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque deParis, dans "l'église des soldats".

De nombreuses personnalités de droite comme de gauche sont présentes. Outre le président Sarkozy, sont venus les anciens présidentsJacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing, le premier ministre François Fillon, dont Philippe Séguin fut le mentor, des anciens premiers ministres, tels Alain Juppéet Jean-Pierre Raffarin et les présidents de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et du Sénat Gérard Larcher.
Ministres et responsables politiques de tous bordssont également au rendez-vous. Après la cérémonie religieuse, le chef de l'Etat doit prononcer un discours d'hommage dont certains passages devraient être inspiréspar son conseiller spécial Henri Guaino, qui fut très proche de Philippe Séguin.
Philippe Séguin sera inhumé mercredi dans le caveau familial de Bagnols-en-Forêt, unpetit village du Var situé au nord de Fréjus Saint-Raphaël, où sont installés des membres de sa famille, dont son demi-frère. Il y sera inhumé aux côtés de sa mèredécédée en octobre 2009 et de ses grands-parents. A l'indépendance de la Tunisie, Philippe Séguin, né à Tunis en 1943, et sa mère s'étaient installés dans le Var.
tracking img