Travaux personnels encadrés

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*Un homm)*e qui maltraite sa femme apprend la violence à ses enfants (à l’antenne à partir du 20 novembre 2006). 24/11/2006
Tous les deux jours, une femme meurt sous les coups de son conjointou de son ex-conjoint, et une femme sur dix déclare avoir été victime de violences dans les douze derniers mois. À l'occasion de la 6e Journée internationale de lutte contre les violences faites auxfemmes, la Fédération nationale solidarité femmes diffuse depuis le 20 novembre un spot TV consacré à un sujet trop souvent occulté : l'impact de ces violences sur les enfants. Signé « Un homme quimaltraite sa femme apprend la violence à ses enfants », le film, montrant une altercation familiale, se termine par un geste qui fait froid dans le dos : l'enfant, témoin de la scène, s'approche de samère, s'arrête un instant puis lui donne un coup de pied dans le ventre avant de s'en aller. Le film ne sera diffusé qu'à partir de 22 h 30.
A.D.
Information traitée dans Stratégies Magazine n°1435Premire campagne prévention :
1983
Organisme référent
Comité Coordination Anti Tabac (C.C.A.T.)1
Thème
Lancement de la campagne
« Rien à voir avec le tabac »
Conférence depresse :
SEPTEMBRE 1983 - prévention du tabagisme, priorité absolue à la jeunesse
Stratégie de communication :
3 vedettes de la télévision et de la chansonnon-fumeuses prônent le bien-être sanstabac;
Ph. LUTHERS, Nathalie et Ph. de DIEULEVEULT
Supports :
Affiches Ph. LUTHERS, PH. de DIEULEVEULT, Nathalie
Slogan :
« Rien à voir avec le tabac »
Partenaire « communication » :Forum DECHY
Public cible :
7-15 ans
Contexte législatif :
Application de l’Art. 8 du décret de la Communauté française du 2/12/1982
« Une journée annuelle de sensibilisation auxméfaits de l’usage du tabac »
Evaluation : Evaluation de la phase 1 de la campagne mise en place par le CCAT en collaboration avec
le CUNIC (Centre Universitaire de Charleroi) - « Les jeunes et...