Trentes glorieuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5675 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 4 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE III :

Les trente glorieuses et l’essoufflement du fordisme

INTRODUCTION
Ce chapitre soulève une question : Comment le monde fonctionne sous l’hospice des E.U ?une notion est importante pour notre étude : le Taylor-fordisme…
Un grand économiste français jean Fourastié : il a publié 2 ouvrages à 30 ans d’intervalle, n’est autre que l’inventeur du terme« trente glorieuses »qu’il applique à la France mais on peut étendre l’expression et son contenu à l’ensemble des pays développés et industrialisés. En 1949 : le grand espoir du XX siècle- et ensuite « les 30 glorieuses »... [pour info y a : les 30 glorieuses, 20 buteuses ,20 calamiteuses.]
la richesse des PDEM a triplé de l’après-guerre jusqu’au début des 70’ ,en entrainant des changementsconsidérables, parmi ces changements :
-le rétrécissement du secteur primaire
-et le déversement de sa main d’œuvre excédentaire vers les 2 autres secteurs
-la mise en place -à l’image du modèle américain- de la société consommation de masse.
Mais il y a des remises en cause puisque ce modèle commence à ce dérégler d’ailleurs : Sauvy a publié en 1973 « croissance zéro » alors que la même année leprofesseur Meadows propose un rapport qu’il a intitulé « halte à la croissance »
Il serait pertinent de se demander comment se perd le passage d’une croissance exponentiel à une remise en cause idéologique de la croissance ?

I- les Trente glorieuses, une époque exceptionnelle ? Une présentation générale.

A) l’âge d’or de la croissance
Alors même que tout au long du 19ème siècle qui fut marquépar 2 révolutions industrielles, le taux de croissance annuelle n’a pas dépassé 2%, durant la 2ème moitié du XX siècle qu’on appelle « le deuxième XX siècle » la croissance fut multipliée par 5 ou même plus avec des cas exceptionnels (l’Allemagne et le japon) !
Une telle maintenance de la croissance pendant 30 années a provoqué par exemple :
Le quadruplement du PNB en France enl’espace d’une génération. « la croissance réalisée en France a cette époque équivaut à celle qui le fut entre 1830 et 1950 »Denise Flouzat, celle du japon fut multipliée par 8 
(un telle accroissement de richesse débouche sur l’émergence d’une société de consommation de masse, les besoins vitaux( (dégagement d’une part de ses revenus voire le revenu en général pour les biens durables +épargne)ce quidégage des revenus que la société surtout dans une ambiance de sortie de guerre et que les gens mangent à leur faim.
(3 phénomènes marquent les 50’ :rattrapage important de la frustration de guerre- l’invention de la réclame- crédit et développement de l’électroménager .l’invention de l’ère des loisirs .Léo LAGRANGE qui c’est ?
B)-Restrictions : une croissance inégale dans le temps,l’espace et la société.
1-Une croissance qui n’élimine pas totalement les cycles
La tendance à long terme(
La Croissance connaît des cycles et des nuances nationales :
des phases baissières entrainant des périodes de ralentissements ou des baisses(récession) les 56-57 : croissance élevée dynamisée par la reconstruction de l’après-guerre et financièrement soutenue par le planMARSHALL
58-début 70’ : période de croissance la plus importante des E.U =60’, ce cycle Juglar se termine vers le début des 70’ car inflation et ralentissement de la croissance=STAGFLATION, début de la crise. Mais pourquoi ces ralentissements de la deuxième période ?
• Il y a un disfonctionnement de l’économie de marché, en effet il n’y a jamais d’équilibre, puisque le marché gagnejustement grâce aux déséquilibres, CCL quand l’offre devient supérieure à la demande il ya donc baisse des prix et donc contraction de la production, bref le ralentissement de la croissance était inévitable ( pendant les 20 ans qui ont précédé, ce n’était qu’une illusion que de croire que le marché ne se réajustera pas)
• la mise en place de politique nationale de lutte contre l’inflation...
tracking img