Tristan et iseult

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le récit de Tristan et Iseult, un roman écrit au XIIe siècle, est un des romans le plus suivi de tous autres pour ce qui concerne l’amour. Bien qu’il y ait d’autres grands thèmes dans cette histoire tordu, compliqué et profond, l’amour domine chaque domaine de l’histoire. Le jeune Tristan, orphelin, est rejeté sur le sol de l’Irlande. Bien qu’il soit soigné par la reine, sœur du Morholt qu’ilvient de tuer, et sa fille Iseult, il doit convaincre la blonde Iseult de se marier avec le roi Marc. Sur le bateau qui ramène les amants en Cornouailles, Tristan et Iseult partage le philtre d’amour qui était seulement réservé au roi, et qui dure 3 ans. Pour s’échapper à la mort, et pour éviter la punition du roi, les deux folles amants se cachent dans la forêt jusqu’au moment où les effets duphiltre cesse à fonctionner. Tristan finit par rendre Iseult au roi Marc, qui la pardonne, et s’enfui lui-même en Bretagne ou il se marie avec Iseult aux Blanches Mains. Lors d’un combat, Tristan est très mal blessé. La seule personne qui peut lui sauver est la blonde Iseult, mais pendant tout ce temps-là, Iseult aux Blanches Mains devient jaloux de l’amour de son mari envers Iseult la blonde.Enfin, Tristan meurt à cause du chagrin, et les deux corps d’Iseult la blonde et Tristan sont reposer les deux ensembles en Cornouailles, ou ils restent en paix pour une éternité. Ceci est une petite représentation de Tristan et Iseult, mais l’amour que les deux amants partagent est beaucoup plus profond et vaste. Les prochains paragraphes démonteront « L’amour comme valeur suprême dansTristan et Iseult », et comment, en réalité il n’est pas aussi suprême qu’on le suppose.

L’amour est sans doute un thème absolu dans ce roman, mais est ce que cet amour lui-même est véritable ? Dans le texte de René Louis, il dit, « il suffira que les deux époux partagent ce vin herbé et en boivent ensemble, […] un amour plus absolu, plus ardent, plus constant que la nature, réduite à ses seulesforces, n’en a jamais produit. » Il continue par décrire l’amour entre ces deux amants comme étant plutôt forcé, sans que leurs volontés propres ne puissent aucunement intervenir. C’est le fait que l’action de boire le breuvage ne requiert aucun préalable sentimental ou physiologique ; les effets du breuvage sont automatiques, et immédiates. On peut se demander si les deux amants étaient vraimentamoureux, ou si c’était seulement par hasard à cause du vin herbé.

L’amour que ressentent Tristan et Iseult va contre les aspects religieux de ce temps. Il est plutôt un amour de passion douloureuse, triste et misérable. Pendant trois ans longs, les amants doivent révolter contre les lois divines et humaines. Il est un amour fou entre les deux, car quand ce vin herbé commence cesser defonctionner, Iseult pense irrésistiblement à Tristan, et Tristan la même chose. Pour ne pas se rendre déprimer pour le reste de sa vie, Tristan épouse Iseult aux Blanches Mains vraiment pour vaincre les conséquences du poison. On pourra dire que ce mariage s’est passé en dépit de l’amour que les deux amants avaient envers eux. L’amour entre Tristan et Iseult surpasse tous lois de religion de cetemps. Parce que l’amour courtois règne pendant cette période, il y a plusieurs règles qui doivent être adoptées.

Il n’est pas vraiment un amour de valeur suprême
Le philtre fait mourir au monde des contraintes, ceux qui le boivent. Il révèle à Tristan et Iseult leur amour. Il les place au delà du monde féodal, celui du roi Marc et celui de la religion, dans un monde qui est le leur etqui n'obéit qu'à la loi d'amour. Le philtre d'Iseult soumet Tristan aux exigences de son amour. La passion naît comme un défit à l'ordre du monde, et contraint les amants à braver toutes les lois qui régissent le royaume, afin de se retrouver. L’amour courtois peut être catégorisé comme un amour entre les nobles selon les règles de la chevalerie. Cette idée montre que les femmes sont vénérées...
tracking img