Tristan et iseut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FRANÇAIS

Question 3 p 79 :

D’après le texte nous pouvons commencer par dire que pour avoir confiance en soi l’une des conditions importante est de connaître son identité, qui suis-je vraiment ? Car une identité ne se construit pas seulement en étant le fils ou la fille de ces parents, mais par une personne unique avec son caractère ces passions, sa façon d’être de réagir, sasensibilité, ses goûts…
L’autre condition toute aussi importante est le fait de l’éducation, effectivement ligne 5, l’auteur nous dit que l’enfant pour développer une confiance en soi doit être guidé par ses parents. L’échec ne doit pas être une fatalité, bien au contraire, mais plus comme une fin possible mais non systématique. Les parents qui sont le principal facteur de socialisation de l’enfantavec l’école se doivent de mettre en action leurs paroles, car l’enfant s’identifie plus aux actes qu’aux paroles.

Question 4 p 79 :

Pour mieux comprendre ces trois notions qui constituent les piliers de l’estime de soi, nous allons les décrire succinctement.
L’Amour de soi : Il prédomine les deux autres piliers. On s’aime malgré ses défauts, ses limites, les échecs rencontrés, carune « petite voix intérieure » nous indique que l’on mérite l’amour et le respect des autres et surtout de nous-mêmes.  Cet amour de soi « inconditionnel » ne dépend pas de nos performances. C’est grâce à cette force en nous que l’on se reconstruit après un échec ou face à l’adversité. Il n’empêche ni le doute ni la souffrance en cas de difficultés, mais il protège et donne confiance contre ledésespoir.
La vision de soi est défini comme le regard que l’on porte sur soi, cette évaluation, fondée ou non, que l’on se fait de ses qualités et de ses défauts. Dans cette notion, la subjectivité prend une place importante, son observation et sa compréhension sont donc délicates. Ainsi, par exemple, une personne complexée – dont l’estime de soi est souvent basse- laissera souvent perplexe unentourage qui ne perçoit pas les défauts dont elle se croit atteinte.
On assimile souvent cette notion avec l’estime de soi. Être confiant, c’est penser que l’on est capable d’agir de manière adéquate dans les situations importantes. Ce concept est facilement identifiable, il suffit d'étudier les réactions de l’individu face à une situation nouvelle ou devant un enjeu. C’est la conséquencede l’amour de soi et de la vision de soi.
Ce que nous pouvons alors dire c’est que c’est trois piliers jouent sur différents aspects de la personnalité, ils n’ont pas le même but.
On peut donc dire que la confiance en soi nous aide particulièrement à passer à l’action, à oser risquer. Elle se situe plus dans le « FAIRE ». Tandis que l’estime de soi se situe davantage au niveau du «SENTI ». Il est vrai qu’une influence directement l’autre. Le fait d’améliorer notre image a pour effet d’améliorer notre estime et par conséquent, va aider à développer davantage de confiance en soi.

Exercice 1 p 92 :

1- Le thème du sujet est l’adulte au sein d’une société.

2- Les mots clés sont le mot adulte, comportement, vie intermédiaire, rôle et adultes traditionnels.

3- Laproblématique proposée est :
- Quel est le statut, le rôle de l’adulte ?

Exercice 2 p 92 :

Parmi les reformulations suivantes celle qui prend l’ensemble des données est la n°3. Les reformulations numéro 1 et 2 ne correspondent pas au sujet car il y a des informations complémentaires ou bien même de mauvaises reformulations. Par exemple dans la seconde reformulation il est dit que lamère occupe un territoire qui n’est pas le sien, et que son enfant n’a pas sur se dégager de sa mère possessive. Nous pouvons dire qu’il y a trop peu d’informations pour pouvoir penser cela, ce n’est pas parce que l’enfant à pour meilleure amie sa mère qu’il est forcément sous son emprise ou bien même que celle-ci soit possessive. Dans la première reformulation le début est clair et colle bien...
tracking img