Tristan l'hermite - biographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tristan L'Hermite

François L'Hermite, sieur du Soliers, dit Tristan L'Hermite, est un poète et dramaturge français, fort applaudi en son temps. Sa première pièce, la fameuse tragédie de Marianne(1636) surpassa le succès de Médée et contrebalança celui du Cid (1636).

Ce poète lyrique à l'inspiration bien personnelle et au souffle large, parfois superbe, est également un polygrapheintéressant dans ses Plaidoyers historiques et ses Lettres mélées.

La vie de débauche qu’il menait dans l’entourage de Gaston D'Orléans et son goût immodéré pour le vin et le jeu finirent par avoir raisondu peu de santé que lui laissait sa tuberculose. Rapidement oublié à sa mort, il a bénéficié de la redécouverte de la littérature baroque et des auteurs libertins dont il diffère pourtant.

Sa vieerrante ne l'a pas empêché de se faire un nom dans la République des lettres avec ses poésies mélancoliques chantant avec une grande sincérité les charmes de la nature et de l’amour : La Mer (1627), lesPlaintes d’Acante (1633), Églogue maritime (1634), les Amours de Tristan (1638), la Lyre du sieur Tristan (1641), Vers héroïques (1641). Disciple de Malherbe, sa poésie se caractérise par une grandesubtilité et fut assez mal reconnue par ses contemporains.

Il a également publié des Lettres mêlées (1642) et des Plaidoyers historiques (1643). Mais son œuvre en prose la plus connue, qui estégalement son œuvre la plus lue de nos jours, est Le Page disgracié. Ce récit à la première personne raconte l'histoire d'un page « disgracié » en ce qu'il a perdu la grâce du souverain qu'il servait etles avantages qui y étaient attachés. Les aventures qui suivent reprennent certains aspects du roman picaresque mais tout en conservant toujours au personnage une certaine dimension de noblesse. Onrattache de ce fait ce texte aux histoires comiques à la française. Cette œuvre, publiée en 1643, a été republiée en 1667 par le frère de Tristan, Jean-Baptiste L'Hermite qui y a ajouté des Clefs...
tracking img