Truc natation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DEFINITIONS ECRIT 2

A

ACTIVITE: "Ce que met en jeu le sujet pour satisfaire aux exigences de la tâche". L'activité renvoie donc à des processus internes et n'est pas directement observable
JP FAMOSE "Apprentissage moteur et difficulté de la tâche" PARIS
INSEP 1990

APPRENDRE: "Apprendre n'est pas un acte cumulatif et répétitif, c'est unchangement dans le réseau de signification que se construit l'individu. Apprendre c'est construire un réseau.
J.P ASTOLFI "L'école pour apprendre" ESF 1992

APPRENTISSAGE: Il y a apprentissage lorsqu'un organisme placé plusieurs fois dans la même situation, modifie sa conduite de façon systématique et relativement durable
M REUCHLIN " Psychologie" PARIS PUF 1983

APPRENTISSAGE: C'est unchangement durable de comportement dû à l'interaction entre l'organisme et l'environnement.
JP FAMOSE "L'apprentissage moteur: rôle des représentations"
Editions revue EPS 1992

APPRENTISSAGE: "Pour l'instant, à l'école, dans l'EP, nous dirons que l'enfant apprend si, confronté à un problème nouveau mais compatible avec les ressources à sa disposition, il transforme son comportementinitial. ( 3 critères: systématicité, durabilité, généralisation)"
JF GREHAIGNE, M CADOPI "EP et didactique des APS" 1990

APPRENTISSAGE MOTEUR: Ensemble de processus associés à l'exercice ou à l'expérience conduisant à des modifications relativement permanentes du comportement habile. Processus interne qui engendre un changement de comportement durable.
SCHMIDT "Apprentissage moteur etperformance" 1993

APPRENTISSAGE MOTEUR: L'apprentissage moteur est un processus interne. Il permet à un pratiquant de modifier de manière assez rapide son comportement à chaque fois qu'il se trouve confronté à une situation problème vis à vis de laquelle il n'a pas de comportement adapté.
JP FAMOSE, M DURAND "Aptitudes et performances motrices" 1988
Editions Revue EPS

APPRENTISSAGE(en EPS): "L'apprentissage en EPS peut se définir comme l'acquisition de pouvoirs moteurs nouveaux articulant savoir-faire et savoirs sur le faire et s'exprimant dans des habiletés motrices plus efficaces parce que plus rapides et plus stables."
C AMADE ESCOT "Méthodologie et didactique de l'EPS" 1989

A.P.S.A: Activités Physiques Sportives et Artistiques: On peut parler de "pratiquessociales de référence". Ce sont les activités par rapport auxquelles un apprentissage prend du sens pour un sujet apprenant ( références à des pratiques culturellement reconnues quelles soient institutionnalisées ou pas)
P MEIRIEU "Apprendre, oui mais comment" PARIS ESF 1990

APTITUDE: C'est le substrat constitutionnel d'une capacité, préexistant à celle ci, qui dépendra du développementnaturel, de la formation éducative, éventuellement de l'exercice; la capacité seule peut être l'objet d'une évaluation directe, l'aptitude étant une virtualité.
R THOMAS "Les aptitudes motrices" VIGOT 1989

ATTITUDE: C'est une prédisposition à réagir de façon favorable ou défavorable envers l'objet donné. Pour modifier une attitude, il faut d'abord modifier le comportement.
D DELIGNERES, PDURET "Lexique thématique en STAPS" VIGOT 1995

AUTONOMIE: Comportement d'un individu qui n'obéit qu'aux lois qu'il s'est donné lui-même ou, aux lois dont il a compris et adopté la valeur.
PIERON
Pour Méard et Bertone, un élève autonome est un élève motivé, responsable et acteur ("L'autonomie de l'élève et l'intégration des règles en EPS" PUF 1998")

AUTOMATISME : « Programme moteur organiséen vue d’un but à atteindre » JEAN LEBOULCH, Dossier EPS N° 50, Edition Revue EPS

B

BEHAVIORISME: Conception de l'activité intellectuelle qui s'attache aux corrélations entre les stimuli extérieurs et le comportement.
P MEIRIEU

C

CAPACITE: Les capacités se situeraient entre les termes de ressources, d'aptitudes et celui d'habileté. On parlera de capacités biologiques,...
tracking img