Truc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire
Annexes 12
Introduction
Le marché du commerce est un marché vaste et parfois difficile à intégrer, ce qui est le cas pour le marché du matériel agricole. Nous en avons actuellement un très bon exemple en raison de la chute des prix des marchandises récoltées.
Comme tout produit, le prix du blé dépend de l'offre et de la demande. Plus la demande est grande et l'offre faible,plus le prix est haut. Autrement dit : ce qui est rare est cher ! C'est justement ce qui s’est passé en 2007 : la consommation de blé est plus importante que la production. Suivant la croissance de la population mondiale, la consommation de blé augmente régulièrement tous les ans. De 580 Mt en 1998, elle a atteint 611 Mt en 2007. Même si elle croît également, la production n'a pas suivi cetteprogression à la même vitesse, et a été huit fois sur dix inférieures à la demande entre 1998 et 2007. Les stocks de blés ont alors compensé ce déficit. Cela a donc fait augmenter les prix passant de 110 €/t à quasiment 300 €/t. Des facteurs externes ont également joué sur le prix du blé. Confrontés aux problèmes des marchés financiers et attirés par les possibilités de multiplication de gain dans unesituation de rareté, les spéculateurs se sont tournés vers les matières premières agricoles, accentuant la hausse et le phénomène de volatilité. Tout cela a donc contribué à un fort développement des marchés du matériel agricole en raison des fortes rentrées d’argents des entreprises agricoles.
Très intéressé par le secteur agricole, j’ai donc voulu mettre en œuvre mes connaissances acquiseslors de la formation suivie durant mon baccalauréat STAV (Science et Technologie de l’Agronomie et du Vivant) et celles actuellement apprises en Techniques de Commercialisations pour intégrer le marché du matériel agricole par une concession de matériel de marque renommée pour observer comment se déroulait les négociations au sein d’un marché bouleversé par la spéculation.
Au fil de ce dossiernous montrerons comment ce stage a été recherché, présenterons l’entreprise d’accueil, le déroulement du stage ainsi que le bilan de ce stage.
La recherche du stage Cette opération n’a pas été très longue en raison de mon premier choix accepté très rapidement. Je n’ai donc pas effectué d’entretien avec plusieurs entreprises mais uniquement avec celle qui m’a accueilli en stage. Voicici-dessous un tableau répertoriant les différentes prises de contacts avec les entreprises sollicitées.
Présentation de l’entreprise Pm-pro est le résultat de la fusion entre les établissements « Gay et Melin » et « La motoculture de l’Aube ». Cette fusion s’est effectuée le 1er novembre 2008. Pm-pro est sous le contrôle de Mr. Patrick PETIT et de Mm., Mr. Chantal et Philippe MIGUAISE.Pm-pro commercialise du matériel agricole neuf et d’occasion. Cette entreprise compte 48 salariés et se divise en deux bases :
Pont Sainte Marie (10) : Cette base possède une superficie de 2680 m² couvert sur 22 000 m² de terrain, incendiée le 30 Décembre 2008 puis reconstruite dans les 6 mois suivant l’incendie. Cela a donc offert une structure entièrement neuve. Cette base esttotalement opérationnelle mais elle pose quelques problèmes d’accès du fait de sa situation en zone urbaine ! Un tracteur en agglomération Troyenne n’est pas souvent le plus efficace ! Enfin, un grand espace libre service y est consacré.
Anglure (51) : Cette base possède une superficie de 3920 m² couvert sur 12 000 m² de terrain. Celle-ci est parfaitement située, un grand accès pourle matériel est disponible. Des aménagements ont été réalisés récemment pour améliorer la circulation dans l’entreprise (bitumage par exemple). L’espace libre service a été ré agencé aussi récemment.
Chesley (10) : Cette base est en cours de construction. Elle est située de manière à ce rapprocher des clients éloignés de ce secteur ainsi que de se placer sur les terres de la...
tracking img