Truffaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les éléments autobiographiques dans les films de François Truffaut.
Souvent les films de François Truffaut ont le caractère autobiographique. Les personnages prennent ses habitudes, son apparence physique, ses passions, ils doublent les événements de sa vie. Le plus ouvertement cela se manifeste dans le cycle des quatre filmes sur Antoine Doinel parmi lesquels le premier, « Les 400coups », est le plus autobiographique. C’est un film sur l’auteur-même et comme il dit « si quelque chose dans ce film n’est pas autobiographique  c’est biographique » (Deux de la vague).
C’est d’ailleurs son premier long métrage. « Les 400 coups » parlent  d’un adolescent qui vit la vie compliquée, qui n’a pas de bonnes relations avec ses parents ni avec les enseignants à l’école.L’attitude de François Truffaut à l’égard de l’enfance se manifeste dés le début de sa carrière. Il a tourné quatre filmes où les enfants étaient les personnages centraux : « Les Mistons », « Les 400 coups », « L’enfant sauvage » et « L’argent de poche » (dans l’ordre chronologique).  Tout ces filmes sont très différents : « Les 400 coups » est très biographique, « Les Mistons » est un court métrage etl’idée du film pour une seule fois n’appartenait pas Truffaut ; il avouait qu’il a fait beaucoup d’erreurs pendant le tournage. « L’enfant sauvage » est fondé sur une histoire vraie sur l’enfant abandonné dans la forêt ; dans ce film Truffaut prend plutôt la position de l’adulte, et il joue même le rôle de l’enseignant du garçon. « L’argent de poche » est tourné beaucoup plus tard et raconteplusieurs histoires réelles, arrivées aux enfants de la même école.
Tous ces filmes, quoi que très différents, ont beaucoup de points communs. Ils montrent à quel point les enfants peuvent être malheureux et solitaires, et que souvent il y a le mur entre l’enfant et l’adulte. Truffaut, marqué par sa propre enfance, nous parle toujours de l’incompréhension de la part des adultes et souvent deleur indifférence.
Ce qui nous intéresse alors ce sont les éléments autobiographiques dans ces filmes et quels sont les éléments que nous reconnaissons dans son œuvre. Pourquoi Truffaut donne cette importance à l’enfance et aux éléments de sa propre vie dans ses films? Pourquoi son premier film parle de lui-même ? Est-ce qu’il est à la recherche de ses parents, quasi absents pendantson enfance ? Est-ce que son but était de nous raconter sa vie ? A quel point le cinéma de François Truffaut est autobiographique ?
François Truffaut n’avait pas d’enfance heureuse ; il était élevé par ses grands-parents jusqu’à l’âge de huit ans. Sa mère ne l’aimait tellement et elle ne cachait pas son attitude. Il devait lire dans le silence et il trouvait refuge dans la littératureavant qu’il a découvert la vraie passion pour le cinéma. Souvent il manquait l’école en allant au cinéma et pourrait devenir, comme il disait, « un voyou de Pigalle ». Quand il avait 14 ans il a fondé un ciné-club et, endetté a cause de la chute de son club, s’est retrouvé au centre d’observation pour mineurs délinquants de Villejuif. Quelques années plus tard il a rencontré André Bazin qui estdevenu son véritable père, en le logeant sous son toit et en l’encourageant de continuer à écrire sur le cinéma. Ainsi Truffaut devient le critique du cinéma et devient assez connu pour ses opinions aigües.
A l’âge de 25 ans il tourne son premier film, le court-métrage, « Les Mistons ». Il a fait en tout vingt et un film, trois court-métrages et a ecrit10 livres et des centainesd’articles. Il est mort à 52 ans à cause de la maladie.
« Les 400 coups » a été son premier long métrage et son premier grand succès. Dans le film le garçon de douze ans, Antoine Doinel mène la vie assez compliquée pour son âge. Il vit avec sa mère et son beau-père dans un petit appartement parisien ; il n’as pas de sa chambre et dort dans le couloir. Il va à l’école et il n’est meilleur ni...
tracking img