Truman show

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Truman Show

1. Quels détails dans le comportement de l’entourage de Truman révèlent un manque total de naturel ?

On remarque un manque total de naturel de la part des autres personnages du simple fait que de nombreuses personnes le saluent et l’appellent par son pré-nom dans la rue.
Egalement certains l’empêchent d’accomplir des actions (« celles non prévues dans le script »), commelorsque Truman croit apercevoir son père (soit di-sant mort dans le scénario). Les personnes l’entourant font alors tout pour l’enlever de la scène ; puis son entourage proche le dissuade sur ce qu’il pense avoir vu.
Il fait aussi remarquer à sa femme que les gens de leur quartier effectuent les mêmes actions toute la journée : « ils tournent en rond ».
Enfin, lorsque Truman s’entretient avec sonmeilleur ami et discute de choses sérieuses, c’est le réalisateur qui dicte les paroles à prononcer à l’aide d’une oreil-lette dissimulée. Leurs actions sont programmées, définies par la production, celles-ci sont donc sur jouées et manquent de naturel.

2. Commentez les réactions des téléspectateurs face à l’émission : quel type de rela-tion les gens ont-ils développé vis-à-vis de Truman ?Les gens qui regardent l’émission « Truman Show » sont au début critiques dans le sens où ils s’imaginent à la place de Truman. Ils commentent donc tous ses faits et gestes ; et portent un jugement sur les décisions qu’il prend.
Puis les téléspectateurs s’approprient petit à petit une part de Truman et se réfère à lui ; ce qui les amènent progressivement à s’identifier au personnage princi-pal.Chacun se retrouve dans un trait de son comportement.
Et finalement, quand Truman ressent de la tristesse, les téléspectateurs souf-frent à leur tour. Ils s’attachent à leur « héros », éprouvent de la compassion, de l’admiration etc.
Leurs réactions sont cependant démesurées lorsque la vie de Truman s’intensifie ; lorsqu’il se passe quelque chose « d’intéressant ». Certains passent leurjournée devant la télévision, délaissant leur activités principales ou même leurs enfants pour ne pas rater une minute de l’émission ; d’autres n’effectuent plus leur travail correctement puisqu’ils regardent l’émission continuellement.
Symboliquement, on peut dire que ces téléspectateurs sont prisonniers de leur petit écran : on ne les voit jamais sous un autre angle. Ils n'existent jamaisindépendamment du show télévisé de Christof. Vivant leur vie par procuration, les téléspectateurs sont autant prisonniers de Seahaven que Truman lui-même.

3. La téléréalité telle qu’elle est représentée dans le film se contente-t-elle d’observer la réalité ?

L’émission télévisée s’apparente plus à un film qu’à de la téléréalité dans le sens où toutes les personnes présentes dans l’émission sont desacteurs et toutes les péripéties sont écrites à l’avance. La seule personne pour qui cela s’apparente à la réalité dans son esprit c’est Truman. En effet on ne peut pas parler de réalité lors-que tout n’est que faux-semblants, trompe-l’œil et illusions.
Ce film ne se contente donc pas d’observer la réalité, puisque celle-ci est faussée mais celui-ci reflète les craintes du monde vis à vis de latéléréalité et de l'auto-surveillance, craintes encore d'actualité aujourd'hui. Tout est régi par un seul homme, le producteur Christof qui prétend représenter « la réalité » en commandant et déclenchant chaque action : c’est une réalité détournée, utopique qui est pro-posée aux spectateurs de l’émission de téléréalité.

4. Pensez-vous que le réalisateur de l’émission, Christof, respecte beaucoupTru-man ? Quelles prétentions à-t-il sur lui ? Justifiez-vous.

Je pense que Cristof, le réalisateur, traduit peu de respect pour Truman et ce-la durant tout le show télévisé. Il est pour lui « l’instrument » qui va lui permettre de réaliser un profit et dès sa naissance Truman est plongé dans une réalité artificielle, un monde préconçu. Il est pour lui un pantin et n’a pas le statut d’être...
tracking img