Turquie en europe, oui ou non?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2992 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Table de matière :

PHASE 1

Sujet de travail en solo
Argumentation du 1er choix

PHASE 2

Question centrale

Analyse des documents

Sujets traités dans le travail

Bibliographie


PHASE 3

Travail écrit
Synthèse pour les élèves
Plan de l'oral

Travail de fin d'année 2010-2011, pour le cours de FGS.

Phase 1Sujet du travail en solo:

1-Turquie en Europe: oui ou non ? -> OK
2-Population de l'UE: vieillissement, pension.
3-Chypre

Argumentation du 1er choix :

Je trouve que cette problématique est intéressante et aurait pu être résolu depuis longtemps. De plus, étant d'origine turque, j'accorde beaucoup d'importance à cette problématique.

Phase 2

Question centrale :

Quelles sontles problématiques liées à l'adhésion de la Turquie en Europe ?

Analyse des documents :

Voir documents ci-joints.

Sujets traités dans le travail :

Historique des négociations
Relations entre la Turquie et l'Europe
Les problèmes, les avantages et désavantages de l'adhésion
La position des pays de l'UE et de la Turquie face à l'adhésion
Mon opinion sur la problématiqueBibliographie :

Trinités zygophycées, dans Encyclopédia Universalis, corpus24, Paris, 2008, p.148-149.

Demetz J-M, Pour ou contre la Turquie dans l'Union Européenne, dans l'Express,n°489489,mais2004.

Bruxelles dresse un sombre tableau de la Turquie sur la voie de l'UE, dans la Libre, n°27381, novembre 2010.http://www.mediapart.fr/club/blog/m-philips/030709/comment-expliquer-l-opposition-de-nicolas-sarkozy-l-entree-de-la-turquie-

http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A9dure_d'adh%C3%A9sion_de_la_Turquie_%C3%A0_l'Union_europ%C3%A9enne

http://www.touteleurope.eu/fr/actions/construction-europeenne/elargissement/presentation/etat-des-lieux-des-negociations.html


Phase 3

Travail écrit :

1.Historique des négociations

Toutd'abord, Bruxelles a suggéré a la Turquie, en 1979, d'envisager l'ouverture des négociations d'adhésion. La Turquie n'avait pas saisi cette opportunité car elle était empêtré dans une crise économique et politique très grave.
D'ailleurs, en 1982, Bruxelles a interrompu l'association turco-communautaire, en raison d'un coup d'Etat militaire en 1980 qui a aboli le régime démocratique, et qui a amenéla violation des droits de l'homme. Les relations reprirent suite a la fin de la dictature militaire en 1986.
La Turquie a déposé sa candidature en 1987. Elle fut rejetée en 1989 par la Commission européenne en raison du contexte économique et politique de la Turquie.
Elle n'a été reconnue "pays candidat" qu'en 1999 lors du Conseil européen d'Helsinki.
En octobre 2004, la Commission européennea jugé que la Turquie avait finalement fourni les efforts nécessaires pour satisfaire suffisamment aux critères de Copenhague. Le Parlement européen est parvenu à la même conclusion en décembre 2004. Le Conseil européen a proposé d'ouvrir les négociations d'adhésion à condition que la Turquie adopte certaines réformes et signe le protocole étendant l’Union douanière aux 10 nouveaux Etats membres.La Turquie a signé ce protocole d'Union douanière, mais en refusant de l'appliquer à la République de Chypre, pays membre de l'UE. Les négociations d'adhésion ont débuté le 3 octobre 2005, 17 ans après le dépôt de sa candidature.
Actuellement, pour entrer dans l'Union européenne, la Turquie doit, dans un premier temps, terminer les négociations avec la Commission européenne sur chacun des 35chapitres de l'acquis communautaire, qui regroupent l'ensemble du droit de l'Union. Après, les États membres doivent unanimement être d'accord sur l'entrée de la Turquie dans l'Union.
Pour le moment, 13 chapitres sont ouverts, et seul un chapitre est clos. Opposée à l'adhésion de la Turquie comme l'Allemagne et l'Autriche, la France a de son côté bloqué l'ouverture de 5 chapitres qui pourraient...
tracking img