Turquie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1450 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A la vitesse à laquelle notre identité culturelle se décompose, on peut, encore, s’étonner que le sommet de Copenhague ne se soit pas conclu par l’annonce de l’entrée immédiate de la Turquie dans l’Union Européenne. Pourtant, la subversion médiatique avait soigneusement préparé le terrain. Selon la bonne vieille technique de la fausse alternative, on nous avait, assuré que le choix était entre lechaos en Turquie ou son adhésion prochaine à l’Europe institutionnelle. Or, force est de constater que le séisme annoncé n’a pas eu lieu. Les islamistes ‘’modérés’’ ont continué à savourer les délices du pouvoir à Ankara. Les minarets de Sainte-Sophie n’on pas été ébranlés. Quant au taux de natalité turque, il ne s’est pas effondré et se porte toujours Allah merveille. Au point que, dans quelquesannées, c’est l’Europe qui adhérera à la Turquie et non l’inverse. Car, l’histoire nous l’enseigne : les peuples prolifiques soumettent, infailliblement, les peuples décadents. Aussi, est on en droit de se demander pourquoi les gouvernants européens rêvent-ils de faire sombrer notre civilisation dans les eaux du Bosphore ? Quelle est leur motivation secrète ? Certes, il existe chez eux une sortede rage folle qui les pousse à détruire tout héritage du passé qui s’oppose à l’exercice de leur pouvoir. Mais cette raison n’est pas suffisante. Elle n’explique pas comment de nombreux leaders d’opinion, apparemment dispersés, sont parvenus à coordonner, au même instant, leur position en faveur de l’adhésion turque. Bien que l’idée d’une conspiration soit difficile à démontrer, il faut enadmettre la possibilité. De fait, il ne manque pas de commanditaires pour inciter nos dirigeants à commettre une erreur fatale. Parmi eux figurent, en premier lieu, les lobbies musulmans. Financés par les pétrodollars des monarchies, ces lobbies disposent de relais puissants dans les médias et les partis actuellement au pouvoir qu’il leur suffit d’activer au bon moment. Leur but déclaré est la sujétiondes européens à l’islam et, surtout, à ses zélateurs[i]. Sans aucun doute l’adhésion de la Turquie à l’Union servirait ce dessein. Elle conduirait, en effet, à l’exode de millions, voire de dizaines de millions, de turcophones vers l’Europe de l’Ouest et son paradis social. Inévitablement, cela se traduirait par toujours plus de mosquées, de charia et d’électeurs confessionnels. Le secondcommanditaire déclaré est l’Amérique du Nord. Celle-ci a, d’ailleurs, usé de tous les moyens ‘’diplomatiques’’ pour persuader les participants au sommet de Copenhague de l’urgence de l’adhésion turque[ii]. L’empereur Bush II a même pris son téléphone pour convaincre ses gouverneurs européens – Ben Shirak en tête – de s’adapter au rythme forcé de la marche turque. Pour expliquer l’engagement des Etats-Unisen faveur de la Turquie, les analystes ont avancé trois hypothèses : l’alliance indéfectible entre Washington et Ankara, la prochaine guerre en Irak[iii] et les intérêts pétroliers américains dans les Républiques turcophones d’Asie centrale. Il en manque, cependant, une quatrième tout aussi essentielle. Le sommet de Copenhague marque, également, la réunification du continent. Il est une sorted’anti-Yalta qui met, de facto, un terme aux accords Roosevelt-Staline, conçus pour diviser l’Europe et l’affaiblir sur la scène internationale. Or, c’est un secret de polichinelle : les Etats-Unis ont, en partie, établi leur domination sur le monde en divisant les peuples européens. On l’a bien vu durant toute la période de la guerre froide On l’a encore mieux compris avec la guerre du Kosovo. Nonseulement celle-ci a permis l’érection d’un nouvel Etat musulman en Europe, mais surtout – et c’est là l’essentiel – il a débouché sur la formation d’un véritable protectorat américain en terre slave et orthodoxe. Conséquemment, les stratèges etats-uniens poussent à la balkanisation de notre territoire, dans l’espoir qu’il en résultera une multitude de nouveaux conflits civilisationnels dont ils...
tracking img