Turquie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (526 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Turquie est l’un des pays qui a su se prévaloir et utiliser au maximum les accords de coopération signés au fil des années avec de nombreux pays. Ce que l’on entend par là, c’est que la Turquieest depuis plusieurs années un marché attrayant pour les entreprises étrangères. Notre étude s’est donc portée sur les entreprises Françaises qui ont décidés de s’implanter en Turquie.

Pourquoi laTurquie ?

La Turquie est un pays qui, depuis plusieurs années, connaît une croissance constante (7%). Concernant les échanges, nous avons constaté que la France est le deuxième investisseur étrangeren Turquie : 8% des investissements direct étranger et une augmentation de flux de 70%.
• Ses principaux atouts :
- Pont entre l’Asie et l’Europe.
- Formation d’une union douanière avecl’Europe depuis 1996.
- Main d’œuvre accessible et qualifiée.
- Le cadre juridique turc offre aux investisseurs étrangers des conditions identiques à celles des entreprises nationales.
• Sesprincipaux inconvénients :
- Instabilité politique des pays voisins.
- Net contraste entre l’Est et l’Ouest du pays.
- Grande dépendance au niveau énergétique (importation de 90% de son pétrole, et97% de son gaz).

Focus sur les entreprises Françaises :

Des grands groupes déjà présent :

Les principales entreprises françaises qui d’implantent en Turquie sont des grands groupes. « En 15ans le nombre d’entreprise Française implantée en Turquie est passé de 15 à 250 ». Les premières entreprises Françaises qui se sont implantées en Turquie ont été des grands groupes : Renault, Danone,Carrefour, Michelin…

Des P.M.E qui commencent à s’implanter :

L’insertion des P.M.E en Turquie a été très difficile au début. Cependant les autorités Turcs ont mises en place de nouvellesréglementation afin de faciliter l’entrée des petits groupes. Nous pouvons notamment souligner la baisse de l’impôt sur les sociétés, l’adoption de l’impôt libératoire pour les revenus des pays...
tracking img