Tutoiement psychiatrie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Situation rencontrée :
Le tutoiement en psychiatrie

Lieu :
Unité Fonctionnelle du Centre Hospitalier – Service des entrées

Situation vue :
En arrivant sur mon lieu de stage, j'ai tout de suite été pris en charge par ma tutrice. Celle-ci m'a expliqué le fonctionnement du service, ce qu'on attendait de moi et m'a signalé à la fin de notre entretien que je devais vouvoyer les patients.Bien sûr, je trouvais cela logique et normal d'avoir cette marque de respect. Mais, elle m'a ensuite dit que les soignants tutoyaient les patients. Cela m'a tout de suite interrogé. Cette situation est en lien avec la compétence 6 : la communication.

Dans ce service d'entrée, certains patients sont déjà connus du fait de leurs multiples hospitalisations. Ceux là sont tout de suite tutoyés à leurarrivée. Pour ceux qui arrivent dans l'unité pour la première fois, ils sont vouvoyés par les soignant dans un premier temps. Au bout de quelques jours, le tutoiement prend la place du vouvoiement. A tout moment et lors d'activités de soins, les soignant tutoient les patients. Que ce soit lors d'une discussion ou d'un conflit, tout le monde se tutoie. Certains patients tutoient les soignants etd'autres les vouvoient. Il y avait même des patients qui me tutoyaient, ce que j'acceptais sans problème.

Observation, étonnements :
Dans un premier temps, nous allons faire un rappel du cadre juridique :

- La Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé énonce que « la personne malade a droit au respect de sa dignité ». Cette dispositionest codifiée à l’article L1110-2 du Code de la Santé Publique (CSP).

- S’agissant du personnel infirmier, le Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif à l’exercice de la profession d’infirmier et aux règles professionnelles prévoit également que « Les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs, intègrent qualité technique et qualité des relations avec les malades ».

- Lacirculaire du 2 mars 2006 relative aux droits des personnes hospitalisées et comportant une charte de la personne hospitalisée précise que « la personne hospitalisée est traitée avec égards ».

A la lecture de ces lois, décrets et circulaires, on peut donc penser que la relation soignant-soigné passe par le vouvoiement.

Dans un premier contact, le choix entre le vous et le tu n'est pas toujoursfacile. Il existe des circonstances où l'on hésite, et où une solution doit être trouvée verbalement. Le tutoiement ou le vouvoiement sont une règle adopter dans celles du savoir vivre.
Le tutoiement signifie plus de proximité, plus d'intimité, moins de formalité dans les contacts, la communication et même les sujets de conversation. Le vouvoiement marque les distances.
On peut tout de mêmeconstater que le vouvoiement est majoritairement employé dans le milieu hospitalier.

Alors que choisir, le tutoiement ou le vouvoiement ?
A son arrivée, le patient ne nous connait pas et nous non plus. Cela pourrait générer une tension, une méfiance voire du mépris. C'est pourquoi, il faut l'accueillir dans un bon climat, plus rassurant. C'est ainsi qu'on amorcera une relation avec le patient. Aufil du temps, cette relation évoluera selon la progression de la maladie mentale du patient. C'est alors que la relation pourrait passer du vouvoiement au tutoiement. Parfois, il se peut que ce soit le patient qui sollicite le tutoiement. En effet, celui-ci peut être à la recherche d'affection, de réassurance.

Le tutoiement engendre-t-il un manque de respect ?
Je pense que le tutoiement ou levouvoiement ne sont pas forcément irrespectueux ou respectueux. C'est surtout l'intonation et la manière de s'adresser au patient qui importe mais aussi la considération qu'on manifeste envers lui.

Quels sont les avantages ou inconvénients ?
Le tutoiement peut être dangereux dans la relation avec le patient hospitalisé en psychiatrie car on a en face de nous une personne malade qui n'a pas...
tracking img