Tv locales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1538 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelle est l’organisation d’une TV locale ?

Présentation

Les premières chaînes de TV locales sont apparues à la fin des années 80. Elles peuvent se présenter sous différentes formes juridiques (association, société anonyme...), utiliser différents modes de diffusion (hertzien, câble, internet) et être élaborées par des acteurs divers (presse régionale, TV nationale, collectivités...).Néanmoins on distingue les télévisions locales privées, les télévisions associatives, les décrochages locaux ou régionaux des chaînes nationales, les canaux locaux du câble et les télévisions sur internet.
Les chaînes privées hertziennes analogiques ou numériques disposant d’une autorisation permanente du CSA sont les principales télévisions locales. Ces chaînes peuvent être permanentes, c'est-à-direautorisées pour une durée maximale de dix ans, ou temporaires, leur autorisation de diffusion ne dépassant pas, aux termes de la loi du 1er août 2000, neuf mois.
On distingue trois types de TV locales :
-les TV de ville qui diffusent sur des agglomérations importantes comme Bordeaux
-les TV de pays qui diffusent sur un territoire plus étendu mais homogène par son histoire, sa culture...(ex TVPérigord ou TV8 Mont Blanc)
-les TV de proximité qui concernent des zones d’agglomérations comme Télé Sud Vendée
A noter aussi que d’après la loi de 2004, le seuil de population définissant un service de TV locale a été plafonné à 10 millions d’habitants.
Organisation en terme de contenu [pic]

De manièregénérale, les TV locales disposent d’une réglementation assez souple pour favoriser leur développement, mais quelques contraintes apparaissent.
La durée de la programmation locale est déterminée lors de la création d’une chaîne. Elle varie entre chaque TV locale selon la décision d’autorisation. Mais une moyenne se dégage : 12 heures hebdomadaires d’émissions locales doivent être diffusées en premièrediffusion. Ce temps est souvent réduit pendant la période estivale. La majorité des télévisions locales métropolitaines considèrent que cette contrainte est trop lourde à respecter pour leur permettre d’être économiquement viable.
Elles peuvent faire appel, pour le reste de leur programmation à des sociétés indépendantes de production, mais le contenu de ces dernières ne doit pas dépasser 30% dutemps d’antenne.
La plupart des chaînes utilisent la multi-diffusion (programmes repassant plusieurs fois) pour remplir leur grille avec leur propre production. Le bartering et la syndication des programmes entre TV locales deviennent aussi de plus en plus fréquents.

Réglementation en terme publicitaire

Certaines TV locales sont adhérentes à l’ARPP ou sont soumises à cette autorité dans lecas où un annonceur est adhérent. Mais certaines contraintes, applicables aux TV nationales, ont été atténuées pour les TV locales. Notamment la taxe sur la publicité dispensée pour les télévisions réalisant moins de 457 000 euros de recettes trimestrielles.
De plus, contrairement aux TV nationales, les TV locales sont autorisées à diffuser 12 minutes/h de publicité en moyenne.

Aujourd’hui onconstate un essor mesuré de ces TV locales, notamment grâce aux appels à candidature du CSA lancé en 2007 et en 2009. De plus, la modification de diverses lois (au niveau du financement, de la diffusion ou de la publicité) favorise le développement de ce média local.

Source : Interview de Thierry SABIN, directeur de la publicité à TV Tours, le 18/09/2009

Quels liens les TV localestissent-elles avec leur public?

L’impact des TV locales [pic]

Aujourd’hui on compte 39 TV locales privées hertziennes, contre 12 en 2006. Cette ascension montre un besoin réel de la population à une actualité locale forte. Certes il existe les décrochages locaux de France 3, mais ceux ci restent...
tracking img