Ty12

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3145 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre III : Éléments essentiels de comptabilité nationale

Une économie complète comprends plusieurs millions d'unités économiques distinctes qui sont les ménages, les entreprises, l'État, les sociétés financières...
Les décisions de chacun de ces Secteurs Institutionnels vont déterminer la dépense globale de l'économie, mais également son revenu ainsi que sa production totale en biens etservices.

Le circuit économique

L'ensemble des activités d'une économie peuvent être représentés par des flux d'échanges, ces flux bilatéraux représentent un flux de monnaie qui a pour contrepartie un échange réel.
Ce flux monétaire est représentatif d'une économie monétaire au contraire d'une économie de troc, représentée par des flux réels et la double coïncidence des besoins.L'ensemble des échanges qui caractériseront l'économie monétaire auront pour contrepartie la monnaie.

Les flux réels

Les flux réels sont les échanges de biens et services qui ne reposent pas sur des contreparties monétaires.

Les flux monétaires

Ici, chaque échange de biens et services entre deux agents va donner lieu à une contrepartie monétaire.

Enagrégeant l'ensemble de ces flux, on va pouvoir mesurer l'ensemble des activités économiques d'une nation.
On peut appréhender ces activités selon 3 optiques :

L'optique du revenu
L'optique du produit
L'optique de la demande

Quelle que soit l'optique privilégiée, la richesse crée doit être la même.

Les principes d'élaboration de la comptabilité nationale

Lacomptabilité nationale est une technique statistique qui cherche à donner une représentation chiffrée et cohérente de l'économie nationale.

Cette comptabilité, comme toutes les comptabilité fait l'objet de conventions et de techniques d'écritures.
Comme convention, on doit déterminer une unité de mesure (ici : la monnaie).

Dans sa conception, la comptabilité nationale a été établie à la fin de laseconde guerre mondiale, elle a fait depuis l'objet d'un certain nombre de progrès, d'évolutions qui ont du être comptabilisés
En France, la comptabilité nationale est assumée par l'I.N.S.E.E. Qui va fournir deux types d'informations :

Les comptes de la nation (consommation des ménages, niveau d'investissement)
Les indicateurs conjoncturels (qui répondent à des questions précises, ex :enquête emploi)

Ces enquêtes sont la bases pour les prévisions trimestrielles

Comme tout système comptable, tout compte doit être équilibré, il ne peut y avoir de déséquilibre entre les emplois et les ressources.
De plus, la comptabilité nationale ne prend en compte que les opérations effectués par les résidents de l'économie nationale.
Enfin, la comptabilité nationale est une comptabilité deflux, ce n'est pas le montant qui va être inscrit mais les variations de ces montants.

Les agents et les secteurs institutionnels

Par définition, on appellera un agent économique ou une unité institutionnelle chaque centre de décision économique autonome. Au sein de la comptabilité nationale, chaque agent est regroupé dans un secteur institutionnel.

Les ménages (S14) : Leménage, au sens de la comptabilité nationale est une ou plusieurs personne occupant un même logement (aucun lien de parenté n'est obligatoire). Sa fonction principale est de consommer.
Les SNF ( S11) : Leur principale fonction est la production marchande de biens et services non financiers.
Les SF (S12) : Elles ont pour but la production de services financiers.
Les APU ( S13) : Ellesregroupent l'État mais aussi l'ensemble des administrations publiques et de la sécurité sociale, sa fonction principale est la production de services non marchands et d'effectuer des opérations de répartition du revenu et des richesses nationales.
Les institutions à but non lucratif (ISBLSM) ( S15) : L'ensemble des unités institutionnelles qui produisent des services non marchands aux ménages,...
tracking img