Typologie des villes francaises

Pages: 8 (1934 mots) Publié le: 14 juin 2010
Typologie des espaces de la ville

Chaque commune française a un centre. Il existe donc partout des phénomènes de centralité ;
Entre chaque composante des villes existent des liens de dépendance et de complémentarité.
Il y a le plus souvent coïncidence entre centralité géométrique et centralité en terme de pouvoir.
A partir des années 80, les grandes agglomérations connaissent une évolutionpolynucléaire, avec constitution de pôles secondaires en périphérie.

I/ Espaces centraux

Comment définir les espaces centraux ?
Les centres villes concernent le plus souvent aux parties les plus anciennes de la ville qui conservent les fonctions les plus prestigieuses et qui donnent une image ou une identité à la cité et ses habitants. Ils se définissent comme étant les lieux dereprésentation et d’exécution du pouvoir sous toutes ses formes. Ils s’identifient par une masse élevée de population sur un espace limité, par une capacité de production et d’innovation exceptionnelles, par un développement ancien et un niveau de vie élevé.
Mais ils ne peuvent exister que s’ils prennent appui sur des espaces périphériques privés d’autonomie en matière décisionnelle et qui leur fournissenten permanence une réserve d’hommes, d’espaces, de matières premières ou d’énergie. Ces espaces immédiatement périphériques peuvent, à force d’intégration devenir à leur tour des espaces de centralité.
Il y a donc au fil du temps une production toujours plus importante d’espaces centraux.

L’INSEE considère comme centre ville la commune la plus peuplée de l’agglomération si sa population atteint50% de celle de l’agglomération. A défaut, c’est la plus peuplée et toutes celles qui atteignent 50% de la population de cette commune.

La production d’espaces centraux au cours des siècles :
Les acteurs de la production d’espaces centraux sont avant tout les détenteurs du pouvoir (pouvoir politique et château féodal, hôtels de ville, pouvoir religieux et construction d’églises,cathédrales…).
La fonction résidentielle, nécessitant la construction de logements, fut longtemps laissée au second plan.
Sous le Moyen Age, période d’insécurité, la ville grandit derrière des enceintes qui contraignent les populations à économiser le terrain : grande promiscuité.

Les bouleversements du XIXème siècle vont voir se constituer des espaces péricentraux.
La fonction économique de la villes’amplifie, la fonction industrielle prenant le pas sur la fonction marchande (surtout dans les villes du NE).
La fonction résidentielle commence à prendre de l’ampleur.
Les tâches des pouvoirs publics (scolaire, santé) se multiplient surtout sous la République.
Ainsi, les espaces péricentraux , c'est-à-dire les communes limitrophes de la commune centre, ont été conçus comme des quartierspériphériques, dans lesquels on rejetait tout ce dont la ville avait besoin pour se développer, mais qu’elle ne souhaitait pas ou ne pouvait pas intégrer en son sein.
Les infrastructures de communication vont désormais matérialiser et limiter les nouveaux quartiers qui naissent dans ces espaces récemment intégrés au centre.
Plusieurs types de quartiers naissent :
- le quartier de la gare
- lesquartiers portuaires dans les villes fluviales et maritimes
- de nouveaux quartiers industriels et ouvriers s’édifient autour des manufactures
- les quartiers d’affaires regroupant banques, assurances, bourses…
-

L’assemblage complexe des espaces centraux au XXème siècle :
Bien que la superficie des centres ait considérablement augmenté, la demande d’espace reste très largementsupérieure à l’offre : les prix du foncier s’envolent, ce qui opère une sélection de fait des activités et des hommes qui peuvent se maintenir en lieu central. Pour la ville et les autorités qui la gouvernent, les choix à faire pour conserver puissance et pouvoir sont toujours plus complexes à effectuer.
Placée au cœur de tous les systèmes relationnels, l’accessibilité prime sur tout le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Attractions des villes françaises
  • Fonctions urbaines dans les villes françaises
  • Villes et nouvelles dynamiques urbaines (diversité des régions françaises)
  • Villes Et Nouvelles Dynamiques Urbaines (Diversité Des Régions Françaises)
  • TYPOLOGIE ET CARACTÉRISTISQUES DE LA MORPHOLOGIE DES LANGUES CRÉOLES À BASE FRANÇAISE
  • Les mobilités internes aux villes françaises sont celles qui regroupent les flux les plus nombreux.
  • Typologie
  • Plan détaillé sur comment aménager les villes françaises pour reduire les fractures sociales et spatiales ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !