Ubu roi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous allons étudier un extrait, tiré du roman « Ubu Roi » Ce livre a été publié le 25 Avril 1896 dans « Le livre d’Art »et fût représentée pour la première fois sur scène le 10 Décembre 1896. Il aété écrit par Alfred Jarry, un poète romancier ainsi que dramaturge français. Dans cette pièce, il y mêle provocation, absurde, farce, parodie et humour gras.

Dans cet extrait, nous remarquons laprésence de différents personnages. D’une part, Père Ubu et Mère Ubu ainsi que quelques officiers et soldats et d’autre part tous les Nobles qu’Ubu dépouille. A travers cet extrait, Ubu Roi désigne chaquenoble un par un pour les dépouiller, prendre leurs biens, obtenir toute leur richesse. Tous ceux qu’il « considère » comme « riche », il les condamne à mort, et les envoie à la trappe.

Nousessaierons de voir comment Ubu Roi arrive t’il, malgré son antipathie, à ne pas se faire détester par le lecteur. Pour répondre à cette problématique, nous analyserons cet extrait en différentes parties.D’une part, nous verrons qu’Ubu Roi peut être comique malgré ses nombreux défauts et d’autre part, nous repérerons les caractéristiques négatives d’Ubu Roi dans cette scène.

Tout d’abord, le Père Ubuappelle les Nobles un par un et leur demande de se présenter. « Qui es-tu bouffre ? », page 65. Le fait de faire cela va rendre Ubu Roi ridicule et va pousser le lecteur à rire. A la page 66, lorsque UbuRoi dit « Troisième Noble, qui es-tu ? Tu as une sale tête », il se permet de critiquer les Nobles, on reconnaît son côté méchant, mesquin et misérable. A travers cet extrait, le Père Ubu s’énerve etdécide de mettre tous les nobles, financiers et magistrat dans la trappe « Vous vous fichez de moi ! Dans la trappe ! »Cela nous montre toute la cruauté du Père Ubu, il tue des dizaines de personnespour s’enrichir lui –même. A plusieurs reprises, on remarque souvent que le Père Ubu demande à deux fois s’ils n’ont pas autre chose comme richesse. Par exemple, page 66 « Très bien, très bien...
tracking img