Ubu roi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (688 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tout d’abord, la passion impossible de Phèdre est causée par sa lourde hérédité. En effet, haïssant le Soleil, grand-père de Phèdre, Vénus, la déesse de l’amour, poursuit depuis des sièclesmaintenant une haine implacable envers sa lignée, conférant à Phèdre donc une aura tragique. Comme le démontre l’extrait qui suit, elle est maudite par la déesse : « Ce n’est plus une ardeur dans mes veinescachées : c’est Vénus tout entière à sa proie attachée. » Le feu qui brûle son corps et son âme n’est donc pas seulement le fruit d’une simple passion, mais bien le travail de Vénus qui œuvre à saperte, persécutant sa proie, Phèdre, en la faisant tomber amoureuse de son beau-fils, Hippolyte. De plus, Vénus manipule la moindre émotion de la reine. Elle semble s’amuser avec elle en lui faisantchanger, extrêmement rapidement, de registre passionnel. D’éperdument amoureuse (acte 1, scène 3) à repentante (acte V, scène 7), en passant par désemparée (acte II, scène 5) et jalouse (acte IV, scène 5),Phèdre est tellement dévastée par ces états qu’elle perd contrôle : « Où laissé-je égarer (…) mon esprit? Je l’ai perdu, les Dieux m’en ont ravi l’usage. » L’extrait précédent démontre que Phèdre estle jouet des Dieux, sous-entendant clairement plus particulièrement Vénus. Plus le récit avance, plus le lecteur sent que Phèdre s’abandonne complètement à Oenone, sa nourrice et confidente, et plusla perte de contrôle est marquée, avec des sentiments de plus en plus paradoxaux. Lorsque Phèdre déclare « ma faible raison ne règne plus sur moi, lorsque j’ai de mes sens abandonné l’empire » (acteIII, scène 1), elle affirme clairement qu’elle a perdu tout discernement et toute maîtrise de ses désirs à travers le dérèglement des sens que lui fait subir la déesse. Bref, l’ascendance divine dePhèdre pousse Vénus à s’acharner sur elle. Elle n’est ainsi plus maîtresse de son comportement.
Ensuite, la fatalité qui joue contre Phèdre est plus forte que tout. La malédiction jetée sur la reine...
tracking img