Ubu roi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1044 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique de « L’orange » de Francis Ponge

Objet d'étude - Sujet :
La Poésie
Qu'est-ce qu'un poème ?
L'Exemple d'un poème en Prose

Titre : "L'Orange"
Oeuvre complète : Parti pris des choses
Auteur : Francis Ponge
Siècle : 20ème, 1942
Genre du texte : Poème en prose composé de 5 paragraphes :-composition significative
-discours analogiques
-sollicitation des sens
-musicalité
Enjeux du texte, intérêt du texte :
3 niveaux de lecture : -éloge d'un aliment banal, redécouverte du fruit, révélation de sa richesse
-réflexion sur l'écriture
-critique de ceux qui n'entrent pas en résistance

Vocabulaire difficile, termes clefs :"lanterne vénitienne" = type de lanterne (voir photo du texte)
"acerbement sapide" = goût agressif, qui irrite

Structure logique du texte :
§ 1 : Orange pressée intérieure
§ 2 : Le jus, le parfum de l'orange
§ 3 : Jus de l'orange, jus de citron
§ 4 : Extérieur et intérieur, peau de l'orange
§ 5 : Pépins => en réalité c'est la vraie richesse du fruit

Axes étudiés en classe :
I-UneOrganisation significative, la progression du poème

II-La sollicitation des sens

III- Eloge de l'orange aliment banal mais aussi : Les 3 niveaux de lectures
-éloge du fruit
-réflexion sur l'écriture
-réflexion sur la résistance

Clefs de lecture, idées importantes (développement des axes vus en classe) :
I/1) Un plan significatif
-On observe une grande importance de la progression par §,chacun expose un aspect différent du fruit.
-Pépin mis en valeur car présent dans le § 1 (l5) et dans le §5 (c.a.d début et fin) => effet de circularité du texte ce qui permet d'insister d'autant plus sur le pépin, rapprochement de cette circularité du texte avec celle du fruit : rondeur de l'orange, "étude rondement menée" l20

2) Les analogies (rapports de ressemblances)
-Comparaison del'orange avec l'éponge : -§1 : éponge supérieure car orange détruite par la pression mis en valeur par l'antithèse "toujours"/"jamais" l2-3
-§2 : orange supérieure avec son jus mis en valeur par l'opposition lexicale "meilleur" l9 et "eau propre et sale" l8
-Comparaison avec le citron au §3 utilisation d'un outil de comp mélioratif "mieux que" => l'orange est supérieure grâce à sa prononciation/ Comp reprise §5 (l21) mais sur les pépins de l'orange, puis l22 couleur du pépin (de l'orange) comp avec bois du citronnier
-Métaphore du "ballon rose" l17 => forme / et celle du "buvard" l17 => consistance et couleur de la chair
-Pépins peuvent être rapprochés à "du bois, de la branche, de la feuille" l24-25 / image de la lanterne vénitienne l23 montre la luminosité de l'orange, de sa saveur-Personnification du fruit l26 avec "raison d'être"

II/1) Le plaisir des yeux ?
Plaisir pris grâce aux couleurs de l'orange, son jus et ses pépins ainsi que par sa forme
-Plaisir car variété des couleurs "rose" l17 (renforce personnification), l25 "verdeur", "bois, branche, feuille" (rythme ternaire avec effet de gradation), liquide d'ambre l12-13 (expression méliorative)
-Progression :début orange (§1,2,3,4) puis vert à la fin (§5) pour le pépin, vert => idée de renaissance future ce qui est bien le rôle du pépin
-Forme de l'orange l17 "ovale", "rondement" l20 => aspect sans défaut, parfaite
-Défauts de sa forme révélé au §1 : "se rétablit mollement" l4

2) Les sensations tactiles
Pas de progression nette, évocation des caractéristiques de la peau de l'orange "mollement"l4, "élasticité" l4, "rugueux" l19 ce défaut est transformé en qualité, opposition "dureté" l24 et "fragile" l17

3) Odorat
Répétition du mot parfum l5-11-24, odorant l10 référence à l'odeur dans presque tous les §

4) Expression gustative
Mélange entre douceur et acidité, champ lexical du goût présent : "amer", "acerbement sapide", "fruité" ...
Texte s'achève sur le goût du pépin...
tracking img