Ue 4.1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La profession d'infirmier repose sur des principes d'éthique. Base du code de déontologie, ils encadrent notre travail et font référence à plusieurs concepts. Ces concepts varient selon la société à laquelle nous appartenons, nos valeurs, nos croyances, notre vécu mais surtout selon la singularité de chacun.
La personne est le centre et le domaine de tout. Pour préserver sa dignité, elle doitêtre considérée comme un sujet et non comme un objet de soin en raison de son appartenance à l'espèce humaine.

Tout d'abord, Il existe plusieurs concepts fondamentaux permettant une vision intégrée de la personne lors de la réalisation de soins de proximité. L'autonomie est le garant de la qualité de vie à laquelle toute personne à droit. Elle permet de disposer de soi-même et d'être indépendantdans la capacité à prendre des décisions. Lorsque la maladie vient altérer cette autonomie, la personne peut se retrouver dans une situation de dépendance qui peut être physique, sociale ou psychologique, l'aide de soignants peut alors être nécessaire pour dispenser des soins ou satisfaire des besoins fondamentaux. Dans le Scaphandre et le papillon, Jean Dominique Baudy illustre bien ce concept.Souffrant du « locked in syndrom » et presque totalement paralysé il ne communique que par les battements de cils de sa paupière gauche. Face à cette situation, incapable de satisfaire seul ses besoins, il est donc en situation de dépendance.
Dans la réalisation de soins de proximité, l'humanitude nous permet de voir ce qui est fondamental chez l'homme; elle nous dote ainsi d'une richesse decomportements afin de développer nos soins. En effet, ces soins incitent et participent à la progression du malade vers l'équilibre psychologique et la conservation de ses capacités mais aussi vers un plus grand bien être voir un retour à la santé et à l'autonomie lorsque c'est possible.
En situation de dépendance, les personnes sont en situation de vulnérabilité et ont besoin d’un accompagnement oud’une aide pour la réalisation de leurs soins quotidiens d'hygiène et de confort. Lors de ces actes, il est important de considérer le degré de pudeur de chaque patient. C’est un sentiment propre à chacun de discrétion, timidité, retenue ou gène. Par conséquent, la pudeur fait partie intégrale de la décence et de la conscience professionnelle. Il est donc primordial pour l'infirmière de respecter etde faire respecter la pudeur en tenant compte de la singularité socio-culturelle du patient, des lois qui légifèrent sa profession et des protocoles établis.
Par exemple, selon les protocoles de soins d'hygiène, toutes les parties du corps ne sont pas lavées en même temps. La toilette se déroule par étape et selon un ordre chronologique. Ces étapes sont bénéfiques pour préserver l'intimité dupatient car on ne découvre jamais l'intégralité du corps en même temps.
Par ailleurs, la notion d'intimité vient donc compléter celle de la pudeur. En effet, l'intimité est un espace limité par chacun. Non matérialisée, elle est invisible pour les autres. Pour en déterminer les frontières, il est important pour l'infirmière, au delà des codes sociaux, d'observer la communication non verbale despatients; des signes comme le rougissement du visage, le détournement de regard peuvent les révéler.
En situation de soin d'hygiène et de confort, la dépendance peut être vécu comme une régression. Le risque d’altération de l’humeur lié à l’impotence fonctionnelle se manifestant par un refus des soins quotidiens d’hygiène peut être présent. Pour cela, l'infirmière doit développer une attention auconfort et au bien être de chaque patient et ces soins nécessitent une attention particulière aux besoins du corps. Elle se doit d’être attentive à tout symptôme pouvant traduire un inconfort, son rôle est de le prévenir ou de le corriger et d'en atténuer les effets. Elle doit savoir observer, écouter, communiquer avec respect pour facilité l'adaptation du patient. Dans ce contexte, le toucher...
tracking img