Ue2-4 processus traumatiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
AP/HP DRH Centre de formation et de développement des compétences
ISFI Bichat Claude Bernard / IFSI René Auffray

TD POLYTRAUMATISE

Promotion 2009 - 2012
Semestre 1
UE : UE2-4 processus traumatiques
Compétence 4 : mettre en œuvre des actions à visée diagnostiques ou thérapeutiques

PRE REQUIS :
- UE 2 2 : Cyclesde la vie et grandes fonctions : Cours Magistraux et Travaux Dirigés : « Les concepts », « L’homéostasie », « Interaction et interdépendance des systèmes », « Anatomie et physiologie des appareils »
- UE 2 4 : Processus Traumatiques : tous les apports
- UE 2 10 : Infectiologie Hygiène : « Les agents infectieux », « La structure générale du système immunitaire », « Les infections afférentes auxsoins », « Les règles d’hygiène », « Les moyens de lutte contre l’infection »

INTENTION PEDAGOGIQUE :
Mobiliser l’ensemble des connaissances acquises au cours de l’analyse d’une situation complexe proposée afin de faire le lien entre théorie et situation rencontrée

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
L’ESI devra être capable de :
- d’identifier les critères de gravité de la situation cliniqueproposée
- d’identifier les différents traumatismes du polytraumatisé proposés et de décliner pour chacun d’eux :
• étiologie
• mécanismes d’apparition/processus physiopathologique
• signes : cliniques, biologiques, radiologiques
• traitements
• surveillances
• complications

METHODE ET MOYENS :
- Travail en groupe de 4 ou 5 ESI
- TD de 4 heures
- paperboards

Cas clinique

Le 15novembre, Monsieur PIERRE, 34 ans, couvreur, gérant sa propre entreprise, chute d’un toit d’une maison individuelle traditionnelle, lors de la réfection d’une toiture chez un client. Le temps est humide, un tapis de feuilles jonchant le sol permet d’amortir le choc, néanmoins, à l’arrivée des secours, le médecin du SAMU établit un premier constat qu’il adresse à la régulation pour demander une place deréanimation et avertir le service de déchoquage.
 Perte de connaissance probable, signalée par la propriétaire de la maison qui a appelé les secours de suite : à l’arrivée du médecin du SAMU, Monsieur P, reste obnubilé et répond difficilement aux questions posées par le médecin. L’examen des pupilles est normal.
 Le malade se plaint de très violentes douleurs : (EVA 10)
- Au niveau de sonépaule gauche
- Du fémur gauche
 La respiration est lente, parait difficile, la saturation en oxygène est de 91 %
 La tension artérielle est de 100/60 mmHg : la médiane à 72 ; le pouls à 99/min
 Mr P se plaint de douleurs diffuses dans l’abdomen
L’infirmier pose un abord veineux de gros calibre 16 G (gris) et perfuse un soluté de NACL 0,9 % de 1000 millilitres. Avant de brancher le solutéde sérum isotonique il prélève quelques examens sanguins (GS, ACI). Sur prescription du médecin, il administre en dérivation 1g de paracétamol (Perfalgan®).
Un masque d’oxygène à haute concentration apporte à Mr P un supplément en 02 de 7 litres/min
Mr Pierre est manipulé avec prudence par les ambulanciers dans un matelas coquille et transféré au centre hospitalier le plus proche où son arrivéeest attendue. Ses constantes vitales sont surveillées avec un moniteur de transport.

A l’arrivée à l’hôpital B., Monsieur Pierre présente :
- EVA : 10/10
- TA : 95/62mmHG
- Pouls 115 battements/min
- Sa O2 : 93 %

Le médecin du SAMU transmet son rapport et l’équipe des urgences prend le blessé en charge.
Le médecin du service d’urgence effectue un nouvel examen rapide et demande desexamens complémentaires :
- scanner cérébral
- scanner corps entier
- bilan sanguin
- une échographie abdominale en urgence

Les diagnostiques de traumatisme crâniens avec hématome extradural, fracture de l’omoplate, fracture complète du fémur gauche avec déplacement, traumatisme de la rate, fracture de côtes avec volet costal sont posés par le médecin qui se met en contact avec ses...
tracking img