Ulysse homme parfait?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ulysse est-il un héros sans défauts ?

Ulysse est l’un des plus célèbres personnages de la littérature occidentale. Dans les deux épopées attribuées à Homère, L’Iliade et L’Odyssée, Ulysse offre de multiples visages. Par la suite, ses exploits et ses errances ont inspiré des œuvres diverses. Il convient donc de s’interroger sur les différentes facettes du personnage afin de déterminer siUlysse ne possède que des qualités. Force est de constater que les imperfections d’Ulysse sont nombreuses. Néanmoins il est également porteur de qualités indéniables. Ainsi, cette complexité assure la richesse du personnage et en fait un héros profondément humain, l’archétype de la condition humaine.

Ulysse, fils de Laërte et roi d’Ithaque est, malgré son rang et son illustre naissance,doté de nombreux défauts.
Ulysse apparaît souvent comme un personnage extrêmement méfiant. Cette méfiance excessive le conduit à douter de ceux qui veulent lui venir en aide. Ainsi Ulysse doute de Calypso qui prétend l’aider à quitter enfin son île. « Tu médites autre chose que mon retour » déclare-t-il alors. De même, au cœur de la tempête, Ulysse se méfie d’Ino dont les intentions sontpourtant bienveillantes à son égard « je crains que quelque dieu ne me prépare un nouveau piège en m’invitant à quitter ce bateau... » (chant V, v. 356). Ce n’est que balayé par les vagues et promis à une mort certaine qu’Ulysse se résout finalement à accepter le voile salvateur. De même, de retour à Ithaque, le héros ne baisse pas la garde et reste méfiant. Il va même jusqu’à mettre en doute lacompétence et la bonne foi des Phéaciens qui l’ont pourtant aidé au risque de déclencher la colère de Poséidon « ces gouverneurs de Phéacie [...] m’ont dirigé tout ailleurs - leur promesse ils ne l’ont pas tenue » (chant XIII, v. 210) Il va alors jusqu’à invoquer le châtiment divin sur eux « le Zeus des suppliants puisse-t-il les punir ». Enfin, la méfiance le conduit à mentir à Athéna « il mentait,il réservait la vérité » (chant XIII, v. 254) et la déesse ne manque pas de souligner le goût de son protégé pour « le mensonge et les fourbes discours ».
En effet, Ulysse est également un incorrigible menteur. Il ment au Cyclope avec des « mots aussi doux que du miel » (chant IX, v. 363) et le trompe ainsi sur sa situation et son identité. Polyphème considère alors Ulysse comme « un petithomme, un lâche, un rien du tout... » offrant ainsi un portrait inattendu du héros. De retour à Ithaque, Ulysse fait à Athéna, alors déguisée en berger, un récit où se mêlent mensonges et détails empruntés au réel. Ce récit fantaisiste mais totalement plausible suscite une approbation affectueuse de la déesse « Ô malin, ô subtil, ô jamais rassasié de ruses, / ne vas-tu pas, même dans ton pays,abandonner/ cette passion pour le mensonge et les fourbes discours ? »
Par ailleurs, Ulysse se montre souvent entêté et présomptueux. Ainsi, lorsqu’il arrive sur l’île des cyclopes, il refuse de suivre les sages conseils de ses hommes « mes compagnons me supplièrent de voler les fromages et de partir... je ne cédai pas, alors qu’il eût mieux valu ». Face à Polyphème, il se montre inutilementprovocateur, lui adressant un « discours moqueur » alors que ses marins tentent de l’en dissuader « Malheureux, que vas-tu irriter ce sauvage ». C’est d’ailleurs cette même présomption qui attise sa curiosité et l’incite à rechercher un inutile danger « car je voulais le voir, et s’il me ferait des cadeaux ». Il attire de cette façon le danger et le malheur sur ses hommes. De plus, Ulysse ne peutrenoncer à l’orgueil de défier Polyphème en lui révélant son identité « ton affreuse cécité [...] tu la dois à Ulysse » attisant la colère de Poséidon. Son obstination, le conduit parfois à présumer de ses forces. Ainsi, il refuse de céder le gouvernail et finit par sombrer dans un sommeil fatal puisque ses compagnons libèrent alors les vents contenus dans l’outre d’Eole. Cette même présomption...
tracking img