Umberto eco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2286 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Noémie PARENT-BARBER
Histoire et civilisation
groupe 03121

Le Nom de la rose
de
Umberto ECO

Compte-rendu de lecture présenté à
M. Pierre Paul CHARLEBOIS
Département de Philosophie
Pour le cours
L’Occident et le Sacré

Cégep de Sherbrooke
30 septembre 2010
1.
2. Umberto Eco

Eco est né le 5 janvier 1932 à Alexandrie. (Région de Piémont, en Italie) Il est reconnunotamment pour ses essais universitaires sur la sémiotique, l’esthétique médiévale, la communication de masse, la linguistique et la philosophie. Il serait intéressant d’ajouter que la sémiotique est l’étude de la signification des signes, par leur mode de communication et leur codification. Tous les genres de symboles sont concernés par ce type d’étude. Les gestes et les sons en font partie, toutautant que les images, les concepts, les pensées et les mots. C’est dans le but d’interpréter et de démystifier les symboles dans divers domaines que la sémiotique a un rôle à jouer. Il est titulaire de la chaire de sémiotique et directeur de l’École supérieure des sciences humaines à l’Université de Bologne. Il y est affecté à titre de professeur depuis 2008. Pendant ses études à l’Université deTurin, où il a été diplômé en 1954, il s’est penché sur le dominicain Thomas d’Aquin. Aussi, il a investi des efforts sur la scolastique médiévale, l’art de l’avant-garde et la culture populaire contemporaine. Il est considéré comme un des penseurs les plus importants de la fin du XXe siècle. Le Nom de la rose est son premier roman et il connaît un succès mondial avec ses 16 millions d’exemplairesvendus à ce jour. Son livre a été traduit en 26 langues !

3. Contexte historique
Le récit se déroule en 1327, à une époque où deux hommes, le chef de l’Église et l’Empereur, se disputent les pouvoirs de la chrétienté. Le pape Jean XXII, un Français peu conciliant dévoué au roi de France, et l’Empereur Louis IV de Bavière, un homme soutenant l’ordre franciscain pour atteindre son but, s’opposentdans cette lutte. Le 9 avril 1327, Jean XXII se permet de traiter le général des franciscains de «tyran, fauteur d’hérésie et serpent réchauffé dans le sein de l’Église.» En 1322, Louis de Bavière gagnait contre son rival Frédéric d’Autriche. Jean l’excommunia, mais Louis accusa le pape d’hérésie. Au même moment, un débat entre les Franciscains, ayant comme général Michel de Césène, et le papeJean concernant la pauvreté du Christ éclatait.
Dès les premières années de ce siècle, le pape Clément V avait transféré le siège apostolique en Avignon, laissant Rome en proie aux ambitions des seigneurs locaux : et graduellement, la ville très sainte de la chrétienté s’était transformée en un cirque […] Des ecclésiastiques s’étant soustraits à la juridiction séculaire commandaient des groupes derebelles et vivaient de rapines, l’épée à la main, prévariquaient et organisaient d’ignobles trafics. […] Voilà donc qu’en 1314 cinq princes allemands avaient élu à Francfort Louis de Bavière comme suprême gouverneur de l’Empire. Mais le même jour, sur l’autre rive du Main, le compte palatin du Rhin et l’archevêque de Cologne avaient élu à la même dignité Frédéric d’Autriche. Deux empereurs pourun seul trône et un seul pape pour deux : situation qui devint, en vérité, cause de grand désordre… .
[…] vers la fin de l’année du Seigneur 1327 où l’empereur Louis descendit en Italie pour reconstruire la dignité su Saint-Empire romain, suivant les plans du Très-Haut et pour confondre l’infâme usurpateur simoniaque et hérésiarque qui en Avignon couvrit de honte le saint nom de l’apôtre (je veuxdire l’âme pécheresse de Jacques de Cahors, que les impies honorèrent sous le nom de Jean XXII).

4. But de la rencontre organisée par frère Guillaume de Baskerville
Cette rencontre a pour but de discuter de la pauvreté du Christ. L’Abbé et le cardinal Bertrand étant assis derrière une table entre les deux partis. Pour résumer les positions présentes au débat : minorites et franciscains...
tracking img