Un coeur simple

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Inspiré des souvenirs d’enfance de Gustave Flaubert, « Un Cœur Simple », est une nouvelle qui expose bien les valeurs de l’époque où les conventions imposent leur dictature suprême. Dans ce premier récit du recueil Trois Contes, le thème de la religion est au centre de l’histoire. L’Église, maître de leurs destinés, règne sur la vie de Félicité, celles des personnages secondaires ainsi que de lasociété elle-même.

Tout d’abord, la vie de Félicité, l’héroïne de « Un Cœur Simple », est dictée presqu’entièrement par la religion. Ses journées se passent au rythme des cloches, et jamais elle ne s’en indigne. Routine qui ne change à peine à travers les années, Félicité se laisse porter à travers les évènements avec une soumission à toute épreuve. « Elle se levait dès l’aube, pour ne pasmanquer la messe.» Une constance quotidienne, sans arrière pensée, qui était effectuée avec candeur. « Quand elle avait fait à la porte une génuflexion, elle s’avançait sous la haute nef entre la double ligne des chaises, ouvrait le banc de Mme Aubain, s’asseyait, et promenait ses yeux autour d’elle » L’imparfait usé dans cette citation montre l’habitude qu’a Félicité d’assister à ce rituel.Répétant les mêmes gestes à chaque fois, elle ne se lasse pas et la monotonie de son existence n’effleure pas son esprit. De plus, sa ferveur n’est pourtant pas inspirée par la culpabilité, semblant plutôt venir de sa jeunesse difficile où elle trouve refuge dans ses dévotions quotidiennes emmurées dans leur rigidité perpétuelle. La religion est rassurante pour ce personnage principal qui a grandiprivé d’amour. «Félicité, en passant près du Calvaire, voulut recommander à Dieu ce qu’elle chérissait le plus ; et elle pria pendant longtemps, debout, la face baignée de pleurs, les yeux vers les nuages. » Cet extrait manifeste la foi qui l’habite, convaincue que prier Dieu est la seule option offerte afin de protéger les êtres chers à son cœur déjà meurtri par les malheurs passés. Ellepeut puiser du réconfort dans ses prières, en ayant l’assurance de toujours pouvoir se tourner vers la religion en cas de détresse. C’est également la principale source de distraction de cette servante, qui voit son calendrier ponctué d’évènements où elle n’est jamais le centre mais qu’une figurante docilement satisfaite.  « …des années s’écoulèrent, toutes pareilles, et sans autres épisodes que leretour des grandes Fêtes, Pâques, l’Assomption, la Toussaint. » Les fêtes religieuses sont les seules choses qui font varier son horaire, sans qu’elle en soit moindrement contrariée. Soumise sans dessein qui serait à son avantage, Félicité est l’incarnation même de la bonne chrétienne. « … la communion. Elle la reçut dévotement, mais n’y goûta pas les mêmes délices. » Félicité ne ressent pourelle-seule un moment de beauté pure relié à la religion que dans les dernières secondes de sa vie. Dans sa douce décente vers la mort, elle est atteinte de surdité et devient aveugle, associant le seigneur à son défunt perroquet, Loulou. Son unique instant de vrai bonheur a lieu lorsqu’elle inspire l’encens des paroissiens qui célèbre une fête religieuse dans sa cour, et qu’elle croit entrevoir,à l’instant de sa mort, comme le sauveur lui ouvrant les portes du ciel, un gigantesque perroquet. « quand elle exhala son dernier souffle, elle crut voir, dans les cieux entrouverts, un perroquet gigantesque, planant au-dessus de sa tête. » Donc, pour Félicité, la religion est centrale dans son existence, étant sa routine, son refuge, ses loisirs et son bonheur.

Ensuite, la religion a lamain mise sur la société dans son ensemble, prescrivant ses conventions et le quotidien des citoyens. Dans « Un Cœur Simple », toutes les activités des gens se font en fonction des convenances. « Les garçons à droite, les filles à gauche, […] derrière le tabernacle, un groupe en bois représentait saint Michel terrassant le dragon. » Sans remise en question, tout est soumis à un ordre précis...
tracking img