Un grand suisse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UN GRAND SUISSE

Jean Ziegler, membre du Conseil des Droits de l'Homme aux Nations Unies, ancien rapporteur sur l'alimentation, n'est plus à présenter. Son dernier pavé dans le marigot de la bonne conscience des « Pays du Nord » s'intitule LA HAINE DE L'OCCIDENT1.

Après  L'EMPIRE DE LA HONTE , où il détaillait le terrifiant mouvement de reféodalisation du monde par les sociétéstranscontinentales, il analyse dans ce dernier livre la haine longtemps refoulée qui resurgit chez les peuples colonisés, une haine suscitée par la criminalité économique, le chaos social et écologique, la négation des cultures du Sud, vues, au mieux, comme d'aimables phénomènes folkloriques.

AUX ORIGINES DE LA HAINE
« Pour aimer les hommes il faut détester ce qui les opprime » J. P. Sartre

PourJean Ziegler le « ce » est essentiel car il représente les structures du système inhumain qui tue en un an plus de monde que la 2ème guerre mondiale en a tués en six ans : 59 millions en 2007, victimes des épidémies, de l'eau polluée, de la faim et des guerres civiles.

La même phrase sans « ce » donne: « On déteste qui opprime ». Elle exprime alors la haine pathologique, celle des kamikazesdu 11 septembre ou celle inspirée par le mouvement Patchakuti en Bolivie dont le programme est simple: se débarrasser des Q'aras, les Blancs.

LE TEMPS DU RETOUR DE LA MEMOIRE

Mais, pour Jean Ziegler, il faut d'abord que l'Occident reconnaisse ses crimes passés et présents.
Les événements vécus par les peuples du Sud ont été si traumatisants qu'ils ont été enfouis très profondément, maiscontinuent de hanter leur mémoire et d'alimenter leur haine.

En premier lieu: l'ignoble traite esclavagiste et ses 20 millions de victimes. La non repentance des Occidentaux, leur refus d'en reconnaître la nature criminelle, s'accompagne parfois d'un discours brutalement raciste, comme celui de Sarkozy en Afrique, sur lequel Jean Ziegler revient longuement. Mais ce racisme est en général plussournois en particulier dans les conférences internationales.

L' Occident oppose une fin de non recevoir aux demandes d'excuses faites par les pays du Sud. Quant à d' éventuelles compensations financières !!! Impensable!
Et pourtant! Pour ne parler que d'un pays dont la misère est régulièrement étalée dans nos J.T., savons-nous que les 150 millions de francs-or extorqués par la France auXIX ème siècle à la République d' Haïti pour indemniser les planteurs esclavagistes ont durablement enfoncé ce pays dans la misère. Le passage sur les vendeuses de galettes de boue dans les gigantesques bidonvilles de l'île est particulièrement révoltant!

Jean Ziegler revient bien sûr sur quelques uns des crimes qui ont marqué les colonisations française, belge ou autre: Sétif 1945, Madagascar1947, le Congo Belge propriété personnelle du roi Léopold II, le génocide des Herreros en Afrique du Sud où s'illustra Papa Mengele, les chasses à l'Aborigène en Tasmanie etc etc etc.

DEMAGOGIE ET DOUBLE LANGAGE

La démagogie fait aussi partie de la palette occidentale. Là encore notre brillant président s'est distingué, en osant conseiller à un auditoire africain médusé de développer lescultures vivrières pour éradiquer la faim. Jean Ziegler rappelle juste que si on est passé de 80 millions à 200 millions de sous alimentés chroniques dans le monde en un court laps de temps, on le doit en grande partie au dumping agricole des pays européens et des EtatsUnis qui fait que leurs produits sont vendus en Afrique en moyenne 50% moins cher que ceux produits localement.

En 2000 uneénième conférence internationale a établi une liste d' objectifs à atteindre par la communauté internationale. Dix ans après, non seulement aucun des problèmes listés n'a connu un début de solution mais beaucoup se sont aggravés. Par exemple : le nombre de sous alimentés a déjà augmenté de plus de 20%.

Quant au double langage et à la pratique du deux poids deux mesures c'est depuis longtemps...
tracking img