Un homme injuste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Camille OLIVIER
TS2

Philosophie (devoir maison)

|Note : |Observations : |

UN HOMME INJUSTE PEUT-IL ETRE HEUREUX ?

Savoir si un homme injuste peut être heureux est une question à laquelle il est difficile de répondre. Chaque personne a uneperception différente de l‘injustice. Certains commettent une injustice sans le savoir ils pourront donc être heureux. Pour d’autres après avoir commis une injustice il leur sera difficile d’être pardonner ou il leur sera difficile d’accepter leur agissement, ils ne pourront donc parvenir à être heureux.
La question, « un Homme injuste peut-il être heureux ? » prend alors toute sa dimension. Nous yrépondrons en expliquant tout d’abord ce qu’est le bonheur avant de définir si l’homme injuste peut y accéder ou y échapper.

Le bonheur.
Il faut avant tout définir la notion de bonheur, puisque c’est lui qui permet de devenir heureux. Le bonheur peut être le but d’une vie : le désir d’être heureux impacte la manière dont les hommes vivent et qui les conduit (ou non) au bonheur.
Laphilosophie conteste pourtant que le bonheur soit une fin à rechercher pour elle-même. Le bonheur apporte les plaisirs et les biens. Comme l’enseigne Épicure (Lettres), il faut d‘abord mettre de l’ordre dans nos désirs, les hiérarchiser pour ne pas confondre la conquête du bonheur et la poursuite sans frein de tous les plaisirs. Le bonheur ne dépend pas de la possession de biens matériels, en effet,certains états comme la richesse ou la gloire, sont illusoires et sources de maux. Le bonheur est l’effet de la vertu. Nous ne sommes pas heureux de ce que la nature et la bonne fortune nous permettent de jouir, mais d’une conduite vertueuse qui nous met à l’abri de leurs revers. Le bonheur est ainsi la satisfaction que nous tirons de nous-mêmes. On n’accède au bonheur qu’en échappant au mirage desbiens qui n’y contribuent pas. Aristote (Ethique à Nicomaque) montre ainsir que le bonheur est un effet de la vertu, parce que pratiquer la vertu, c’est accomplir nos véritables aspirations. En étant vertueux, nous ne manquons plus de rien.

L’Homme injuste peut être heureux.
Il n’existe pas de justice parfaite. Pourtant, dans les faits, tous les Hommes sont injustes et cela ne nuit pas pour autantà leur bonheur, ça ne les empêche pas de vivre.
Ainsi tout individu peut être injuste et heureux à la fois, mais on peut aussi être heureux en étant juste. Par exemple un avocat va défendre un coupable en cherchant à le faire innocenter, ce qui peut sembler injuste, et pourtant cela contribue certainement à lui procurer du bonheur.
Un homme peut être « heureux » aux yeux de certains, mais laperception du bonheur est tellement relative puisqu’il y a différentes forme de bonheur. Par exemple un homme injuste, qui n’a pas beaucoup de sens moral, peut se sentir parfaitement heureux quand d’autres vont le plaindre car ils sont persuadés que ses injustices le tourmentent. Lui ne souffre pas ses injustices ne le rendent pas malheureux, sa conscience n’est pas perturbée puisqu’il n’a pas lesmêmes valeurs morales. En fait tout dépendra du degré de conscience qu’il a, du caractère injuste de ses actes.
Par ailleurs, le bonheur ne dépend pas forcément de la vertu des hommes. On peut faire de mauvais choix qui nous conduiront pourtant au bonheur. Il suffit de savoir définir son propre bonheur. Un petit mensonge ou une tricherie peuvent parfois permettre d’obtenir une satisfactionproche du bonheur et pourtant... mais tout le monde ne recherche pas le bonheur absolu!
Un homme qui dans la rue, croise deux mendiants et sans raison donne à l’un et pas à l’autre est injuste. Cet homme peut être heureux en se satisfaisant simplement de son don, pourtant inéquitable et donc injuste. Son bonheur est parfaitement égoïste, l’injustice ne l’empêche pas d’être heureux.
Les individus...
tracking img