Un morceau de viande , charles beaudelaire (commentaire)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le poème de Baudelaire , il existent un jeux contradictoire entre la charogne et la fleurs de manière à opposer la laideur à la beauté .Le poème débutent par une description de la charogne quiest la bien aimé de l’auteur et s’achèvent par une description de la nature particulièrement. Le poème « La Charogne » de Charles Baudelaire provenant du mouvementlittéraire du Symbolisme se focalise en premier lieu sur les procédés péjoratifs et un registre épidictique attribués à la charogne à la deuxième strophe «les jambes en l’air(vers5) », « suant lespoisons(ver 6) »et « (vers 8) ventre pleins l’exhalaisons », la décrivant avec un certain mépris (vers5) « femme lubrique » , du dégout  (vers 9)  « cette pourriture » , ne lui accordant aucun méritent . Lacharogne est désigné comme une femme (ver5) « comme une femme lubrique » La description de la nature dans ce poèmes reflètent la beauté de la bien aimé de Baudelaire sur la forme vivante ,parce que lanature décrit par Baudelaire traduit les sentiment qu’il éprouve pour sa bien –aimé d’une manière contradictoire (vers 13) « carcasse superbe » désignant le corps magnifique de sa bien-aimée vivanteset devenu un cadavre comparé à une charogne.
Ensuite le poème progressent lorsque Baudelaire fait part de ses sentiment en accordant à sa bien-aimé des procédé mélioratif qui s’associe à la nature,(vers 39 à 40) »Etoile de mes yeux, soleil de ma nature/Vous mon ange et ma passion ! ». Baudelaire nous fait comprendre qu’il était amoureux d’elle vivantes mes mortes elle n’était qu’un viellecharogne légué à la nature désigné de façon à l’enlaidir. L’auteur fusionnent la nature avec la charogne car les cadavres, sont enterrés, la laideur de la charogne est donc liée à la nature d’où lacomparaison de la charogne et la fleur, ce qu’il nous affirme de façon dérisoire en utilisant la périphrase eu vers 43 « quand vous irez sous l’herbe ».
Mais Baudelaire met en relation la charogne et...
tracking img