Un pays comme la france peut-il avoir une politique économique et sociale autonome ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Après 1945, la politique sociale et économique résultent d’un consensus national celui d’une intervention Etatique indispensable afin de compenser les défaillances du marché et du système de production. Ainsi, Charles de Gaulle mit en place la Sécurité Sociale et ses trois branches (assurance vieillesse, maladie et allocations familiales) ainsi qu’une extension du secteur public et d’une mise enplace du commissaire au plan. Ce fût jusqu’aux « 30 Glorieuses » « une union Soviétique qui a réussi » (J.Lesourne). Toutefois, cette politique économique, c'est-à-dire l’ensemble des mesures prises par les pouvoirs publics pour influer sur la conjoncture et sur les structures, et sociale, l’ensemble des mesures prises par l’Etat et les APU pour mettre en place une protection sociale et leslégislations sociales, furent mises en place dans une situation économique particulière : une forte demande nationale couplée à un faible taux d’ouverture, expliquant le succès de ces politiques keynésiennes.
Or, aujourd’hui, l’existence de la SS ne fait plus l’unanimité compte tenu de son « trou grandissant », l’autonomie est alors revue. La politique sociale doit considérer son financement de lasécurité sociale ainsi que l’évolution de son assiette liée à l’évolution démographique. De plus, l’ouverture de la France (les 3D) et son adhésion à l’Europe la contraignent à suivre des politiques économiques particulières remettant en cause son autonomie précédente. Deux entités semblent alors s’opposer. Celles d’une autonomie nationale qui pouvait mener ses politiques à son gré contre uneautonomie supérieure édictant les politiques économiques et sociales à suivre.
Par conséquent, un pays comme la France peut-il avoir une politique économique et sociale autonome alors que des contraintes nationales et internationales sont apparues ?
I. Si la politique économique et sociale de la France ne peut plus être absolument autonome..
II. Il semblerait qu’un dépassement soit possible,

I. Lapolitique économique et sociale doit faire face à de nombreuses contraintes..
1) La politique sociale est confrontée à des problèmes :
a) Au niveau national :
• Problème de financement : En raison de la récession et de l’augmentation du taux de chômage, l’assiette des revenus sur laquelle sont appliqués les taux de cotisation sociale, augmente plus faiblement ; cela ralentit la croissance desrecettes sociales. En revanche, la crise engendre une augmentation importante des dépenses sociales. Cet effet de tenaille compromet l’équilibre financier des organismes sociaux dont la gestion est plus difficile. De plus, le vieillissement de la population va faire baisser à terme le rapport démographique (nbre d’actifs/nombre d’inactifs). Cela ajouté à l’allongement de la durée de vie compromet lagestion des retraites.
• Problème de légitimité : la protection sociale peut favoriser des phénomènes de trappe au chômage ou de trappe à pauvreté : le gain apporté par les aides sociales peut être supérieur aux gains d’un emploi. Une politique sociale doit alors faire face à ces deux contraintes, les pouvoirs publics ne peuvent alors suivre la politique des années 70.
b) Au niveauinternational :
• Selon Michalet, les FMN suivent 3 stratégies : d’approvisionnement, de rationalisation et de production. En réalité, ces 2 dernières stratégies sont liées puisque une FMN calcule sont coût/avantage entre s’implanter et exporter à l’étranger. (Exemple de Toyota à Valenciennes). En ajoutant une charge fixe cela va modifier le coût/avantage. Les FMN vont donc soit décider de délocaliser (bienque un impact économique néfaste n’a pas été clairement définie) soit décider de ne pas s’implanter dans les pays dont la protection sociale représenterait un coût. Ces IDE sont d’autant plus important que la France n’a que peu de grandes entreprises (90% PME) axée sur l’internationale (Part de marché à l’exportation 4%). Les politiques sociales doivent prendre en compte l’aspect financier de...
tracking img