Un roi langlois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3054 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Un Roi sans divertissement de Giono :
Langlois, un « homme comme les autres » ?
Au sujet de Langlois, Saucisse s’exclame : « c’était un homme comme les autres ! ».
Dans quelle mesure votre lecture d’Un Roi sans divertissement reflète-t-elle cette vision de Langlois ?

C’est dans la 3ème partie d’Un Roi sans divertissement, vingt ans après la mort de Langlois, que Saucisseformule une épitaphe inattendue : « c’était un homme comme les autres ! » . Affirmation défensive, certes, puisqu’elle protège la mémoire de son ancienne idole, mais étonnante vue la façon dont Langlois a occupé et occupe encore les esprits... A première vue, et malgré tous les efforts de Saucisse, celui-ci n’a rien d’un homme ordinaire, comme le suggère la réaction du narrateur villageois : « Acroire que nous étions tous des hommes comme les autres au bout du compte. Si c’était ça qu’elle voulait dire, qu’elle le dise ! N’avions-nous pas déjà entendu Langlois dire que M.V. était un homme comme les autres ? ... » . Il faut donc distinguer entre la figure d’exception que Langlois incarne pour le village et la signification que Giono donne à ce spécimen d’humanité pour le lecteur. Unhéros n’est jamais « comme les autres » dans la mesure même où il est constitué en héros, mais il n’est pas pour autant hors-humanité comme le rappelle Saucisse après Langlois et sans doute Giono à travers l’un et l’autre. D’une part parce qu’il est lié au collectif humain au sein duquel il agit, d’autre part parce qu’il incarne et révèle en sa qualité de héros une vision, une interprétation de lacondition humaine.
On peut donc répondre à la question en ménageant deux temps (de discussion) : d’abord la manière dont se constitue l’image du héros au fur et à mesure de la lecture (et à cet égard, Langlois est plutôt un personnage d’exception qu’un « homme comme les autres »), ensuite la manière dont le personnage retentit sur son entourage humain et révèle, au-delà de lui-même, unefigure d’homme plus large, allégorique et peut-être universelle.

I. Le ‘héros’ : un personnage d’exception
1. Un « sacré lascar » 
Dès sa première apparition, Langlois attire les regards : malgré sa pipe bonace, ses pantoufles fourrées et sa casquette en poil de bichard qui lui permettent de ‘faire le bourgeois’ (comme il le dit), il est déjà repéré comme un dur : pas « un rigolo », unancien de la conquête d’Algérie... Bien armé, autoritaire et méthodique, il s’impose aux villageois comme un chef incontestable qui impose immédiatement sa marque à la vie quotidienne du village (patrouilles, mots d’ordre, mots de passe, etc.). Cette autorité martiale se renforce dans la seconde partie d’une élégance remarquée qui ajoute à son prestige social. A son retour en 1846, paradant sur soncheval noir en redingote serrée et en gibus tromblon , Langlois frappe les regards : son chapeau est « un coup de pied au cul collectif et circulaire » à tous ceux qui le regardent , tout annonce un personnage d’exception : « on se dit : ‘En voilà un !’, on ne savait pas de quoi, mais c’en était un sûrement. » . Cette statue équestre raffine l’aspect martial du personnage d’un soupçon dedésinvolture stendhalienne, et c’est ce qui va généraliser son statut d’homme en vue auprès du public féminin (« un de ceux auxquels pensent les femmes » selon Saucisse en III). « Tigre » déguisé en bourgeois puis en dandy, Langlois n’est en rien un homme « comme les autres » si l’on en juge par la manière dont il impose sa supériorité et son prestige...
2. Héros du regard des autres
Langlois estvenu de l’extérieur, appelé et attendu par le village en détresse, il est apparu comme un homme providentiel. Il gardera cette image de protecteur et de sauveur malgré son échec à empêcher les disparitions. Il a été accueilli en « Messie » , a débarrassé le village de son 1er fléau (M. V.) et, « les bras » « en croix » au fond de Chalamont, a vaincu le second fléau envoyé par l’hiver (le grand...
tracking img