Unctad - echanges internationaux et risques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCEET LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT

CNUCED/PNUD

Mondalisation, libéralisation et développement humain durable: analyses et perspectives Manuel R. Agosin, David E. Bloom et Eduardo Gitli

UNCTAD/EDM/Misc.125

Résumé.......................................................................................................2 Introduction ................................................................................................3 Sphère 1: Intégration à l'économie mondiale et Libéralisation des marchés .........................................................................5 Sphère 2: Recherche d'une croissance économique soutenue.....................7 Sphère 3: Développement humain durable.................................................9 Le Capital Humain.............................................................................9 La Notion de "Capital Social" .........................................................11 Interactions ...............................................................................................14 Une démarche "Holistique" ouréalistic?..................................................15 Points d'intervention .................................................................................18 Conclusion................................................................................................21

Résumé
Le développement humain durable constitue l’objectif fondamental de la croissance et du développement économiques, mais il s’agit également d’unpuissant instrument de promotion de la croissance économique, en particulier quand les investissements dans le développement humain s’inscrivent dans un environnement économique libéral et ouvert. La présente étude examine les liens qui existent entre trois sphères complémentaires de l’action économique: l’intégration à l’économie mondiale et la libéralisation des marchés; la recherche d’unecroissance économique soutenue; et le développement humain durable. Elle analyse l’incidence des mesures prises dans chacune de ces trois sphères sur la promotion du développement et présente toute une gamme de propositions d’action en la matière. Les conséquences négatives de la mondialisation et de la libéralisation sont également étudiées et les stratégies visant à y remédier replacées dans le cadrede la politique économique et sociale. Le phénomène du cercle vertueux, grâce auquel une série d’interventions positives dans un domaine contribuent au progrès dans un autre, est brièvement décrit puis comparé au phénomène inverse, autrement dit celui du cercle vicieux. L’étude examine également la complexité de l’environnement économique général auquel les décideurs doivent faire face etidentifie les diverses insuffisances des approches dites “holistiques” ou “globales” du développement.

2

Introduction
1. Au cours des dernières années du XXe siècle, la plupart des pays en développement ont adopté des stratégies de développement économique de plus en plus libérales: ils ont ouvert leur marché intérieur au commerce international, fait une plus large place aux mécanismes du marchédans l’allocation des ressources et privatisé de nombreuses entreprises. Les politiques applicables aux investissements étrangers directs (IED) ont en outre beaucoup évolué, les mesures de libéralisation adoptées tout au long des années 90 étant nettement plus nombreuses que les mesures restrictives.1 Toutefois, la libéralisation n’a pas produit les taux de croissance économique attendus, etl’écart entre pays riches et pays pauvres a continué de se creuser.2 2. L’échec de la réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Seattle a cristallisé les préoccupations quant à la direction que prend la mondialisation, aussi bien parmi ses partisans que ses opposants. D’ardents défenseurs du libéralisme tels que la revue The Economist ont décrit cet échec comme une catastrophe mondiale...
tracking img