Une charogne baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Une charogne |

Un titre non poétique , un poème en rapport avec mignonne ,allons voir si la rose «  de rossard → thème du carpe diem et «  quand vous serez bien visible »

Structure :alternance de 2 mètres opposé alexandrins et octosyllabes qui rendent le poème – solennel , des mètres pairs = symétrie équilibre , un poème assez long
→ Tradition du memento moris
Un poème choquant ,vviolent

Comment Charles Baudelaire pressent-il qu’au fond de la laideur peut germer l’ébauche de la beauté d’un monde gracié ? En quoi cette présentation paradoxale crée-t-elle de l’ironie ?

Iune vanité violente( s'agit de rappeler à l’homme le caractère inéluctable de la mort, et « l'inutilité des plaisirs du monde face à la mort qui guette » (= illusions) )

La charogne est décritejusqu'au 3 dernières SS ; rupture illustrée par le tiret et le « pourtant »
Les 3 dernières SS → femme est comparée à la charogne
Future--> obligatoire/ pas une hypothèse

→ Idéalisationvolontairement superficielle qui va encore plus contraster avec la charogne
Ce contraste est présent dès le premier vers → objet s'oppose à mon âme = aspect physique de la mort et spiritualité .

1-Contraste Éros ( amour) et Thanatos ( mort) → 1er choc

→ âme infâme : mot à la rime antisémantique
→ Dans la 2nd SS la charogne est décrite comme une femme en position amoureuse ( érotismeexplicite) , c'est un double langage
→ Double lexique : langage amoureux/ de la pourriture
v1: suspens
v2: fausse piste
v3: lit de cailloux = souffrance , dureté
 Allusions à connotations sexuelles : «jambes en l’air, femme lubrique » - « brûlante » -> double sens, celui de la fièvre qui conduit à la mort, mais aussi celui du feu du désir. - « son ventre » -> siège de la sensualité de lafemme - Cynisme des associations verbales désignant l’amour « manger de baisers »
Pour Baudelaire la nature est atroce .

2 – Choc entre vivant et mort

ce qui est mort apparaît plus vivant que...