Une demande en mariage et autres pièces en un acte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (973 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNE DEMANDE EN MARIAGE ET AUTRES PIÈCES EN UN ACTE
TCHÉKHOV

Une demande en mariage

Dans cette pièce en un acte, nous retrouvons trois personnages : TCHOUBOUKOV le père, sa fille NATALIASTEPANOVNA, et leur voisin LOMOV. Ce dernier souhaite demander la main de Natalia à son père. Pour cela il se rend à leur domicile pour en parler avec Tchouboukov. Leur conversation va très vite tourner endispute pour quelques futilités. Dés le début de la scène, nous remarquons que cette pièce appartient bien au registre comique.

En effet, nous sommes premièrement un peu surpris des petitssurnoms affectifs qu'emploie Tchouboukov avec Lomov durant toute l'histoire, et même durant les disputes un peu violentes. Ce qui rend forcément un effet purement comique : « Mon mignon » (l.1 scène 1),« Mon poussin, les Petits-Prés-aux-Boeufs sont à nous » (l.5 scène 2), « Ce n'est pas vrai, monsieur! Mon poussin je suis vif » (l.26 scène 7). Ces surnoms affectifs seront remplacés à certains moments pardes insultes un peu ridicules mais pas moins drôles d'un personnage à l'autre : « Gamin! Morveux! » (l.56 scène 7), « Vieux rat! Jésuite! » (l.57 scène 7). Ensuite, le fait que les personnages soitde nature agitée et possèdent des réactions particulièrement excessives peut faire sourire. Ils ont tous un humour assez décalé et sont impulsifs et colériques. La père charrie Lomov sur ses habits, ilversera même une petite larme lorsqu'il apprendra que Lomov veut épouser sa fille, avant de l'insulter quelques instants plus tard pour des banalités. Tout se déroule assez vite dans cette pièce, ilspassent rapidement d'une chose à l'autre. Chaque personnage possède une fierté sans égal et n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, ce qui explique certainement les colères provoquéespar des choses sans importance. Ils vont premièrement se quereller pour une histoire de terres, puis de chiens. De vrais enfantillages ponctués de discours puérils (l124 à 130 scène 3), (l.68 à 74...
tracking img