Une histoire d'ete

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13782 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CH 1 La fée clochette Paris le 16 mars

Tout a commencé le jour du conseil de classe, je suis étudiant en supérieur dans un grand

Lycée parisien, d’après mes résultats je n’ai pas de souci à me faire mais toujours avant les

Conseils une angoisse me tord l’estomac c’est la raison pour laquelle je trainais pour ranger

Mes affaires avant de rentrer dansma piaule. On vient de finir une séance de physique.

La professeur de physique répond en hâte à quelques questions des étudiants qui essayent

d’approfondir la leçon au maximum, emballe ses affaires et grimpe les marches quatre à quatre

pour ne pas arriver en retard au conseil. Juste au moment où elle passe à côté de moi j’entends

le son inaudible d’un document qui glisse et tombepresque silencieusement à côté de mon

Pied. Je récupère la feuille et sans réfléchir me met à le regarder, le caractère des lettres écrites

me surprend. C’est une écriture soigneuse, belle, calligraphique mais dans une langue

absolument incompréhensible. Le jeune bien élevé qui en moi me crie d’aller le rendre à sa

Propriétaire, à mon tour j’emballe mes affaires, et la feuille àla main je cours à la poursuite de la

Professeur. Elle a disparu dans les dédales du lycée ; Elle doit être au conseil mais là je ne peux

sous aucun prétexte la déranger.

En tout cas demain on a cours avec elle, et j’aurais tout le loisir de lui rendre sa feuille.

Mon lycée est construit à l’époque de l’empire, il est composé de trois corps

de bâtiments, en pierres taillées,réparties autour de deux grandes cours, toutes les salles de

classes s’ouvrent sur la cours comme dans un monastère il y a même un péristyle donnant

accès à un couloir étroit qui mène à la porte d’entrée, il occupe une superficie

de trois hectares, il est seulement sur deux étages et demi, le demi-étage abrite l’internat.

Ce lycée a une histoire fantastique il a connue les plusgrands noms de la sciences formés

en France depuis la révolution, en fin bref c’est un lycée très prestigieux.

Je dois avouer que je suis quand même content de ne pas la trouver. Je suis passionné de langues

anciennes et / ou orientales. Cette écriture singulière dans une langue qui m’est absolument

inconnue m’intrigue assez. Trouver un texte qui me résiste m’excite assez d’autantplus que sa

propriétaire est d’origine persane. Pourtant ce document me rappel quelque chose. Je me

demande quel vers de la poésie persane se trouve dans ces lignes ou quelle mystérieuse pensée

Philosophique ?

Absorbé complètement dans mes pensées je heurte quelque chose de mou et petit qui se met

à sonner comme une clochette. La Fée Clochette ! Je lève la tête OH horreur sansla voir j’ai

heurté la prof d’anglais, une petite vieille teinte en blonde champagne rosé qui avance en

regardant en arrière. Elle se trouve par terre les quatre fers en l’air, ses copies étalées sur un

côté sa sacoche de l’autre côté et sa clochette au milieu de tout ça.

Il s’agit d’une petite cloche Autrichienne qu’elle agite furieusement à chaque fois que les élèves

semettent à parler. Elle au milieu de tout ça me regard l’air « sinserly angry » me sort ses

vociférations en anglais et aussi tôt traduit en français. Je me dépêche de l’aider pour se lever

tout en ramassant ses copies, ses livres, sa sacoche et surtout sa clochette et là il arrive un fait

particulier : elle a les yeux agrandit de surprise, l’air ébahi récupère le document que j’ai posé parterre avec mes affaires. Sa voix est devenue grave elle est comme hypnotisée ses yeux fixés sur

le papier ont l’air de se trouver directement en orient. Elle me demande où et comment j’ai obtenu

ce document. Elle me parait à la fois absente et féroce. Soudain elle lâche le document et se met

à exécuter des mouvements lents de taichichoin.

Je me précipite de ramasser le document...
tracking img