Une lettre sur un modele romantique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1012 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TEXTE 2 : Senancour (1770-1846), Oberman (1804) Lettre LXXV

Imenström, 28 juin, neuvième année.

Je n’attendrai plus des jours meilleurs. Les mois changent, les années se succèdent : tout se renouvelle en vain; je reste le même. Au milieu de ce que j’ai désiré, tout me manque; je n’ai rien obtenu, je ne possède rien : l’ennui consume ma durée dans un long silence. Soit que lesvaines sollicitudes de la vie me fassent oublier les choses naturelles, soit que l’inutile besoin de jouir me ramène à leur ombre, le vide m’environne tous les jours, et chaque saison semble l’étendre davantage autour de moi. Nulle intimité n’a consolé mes ennuis dans les longues brumes de l’hiver. Le printemps vint pour la nature, il ne vint pas pour moi. Les jours de vie réveillèrent tous les êtres:leur feu indomptable me fatigua sans me ranimer; je devins étranger dans le monde heureux. Et maintenant les fleurs sont tombées, le lis a passé lui-même; la chaleur augmente, les jours sont plus longs, les nuits sont plus belles. Saison heureuse ! Les beaux jours me sont inutiles, les douces nuits me sont amères. Paix des ombrages ! brisement des vagues ! silence ! lune ! oiseaux qui chantiezdans la nuit ! sentiments des jeunes années, qu’êtes-vous devenus ?
Les fantômes sont restés : ils paraissent devant moi; ils passent, repassent, s’éloignent, comme une nuée mobile sous cent formes pâles et gigantesques. Vainement je cherche à commencer avec tranquillité la nuit du tombeau; mes yeux ne se ferment point. Ces fantômes de la vie se montrent sans relâche, en se jouantsilencieusement; ils approchent et fuient, s’abîment et reparaissent : je les vois tous, et je n’entends rien; c’est une fumée; je les cherche, ils ne sont plus. J’écoute, j’appelle, je n’entends pas ma voix elle-même, et je reste dans un vide intolérable, seul, perdu, incertain, pressé d’inquiétude et d’étonnement, au milieu des ombres errantes, dans l’espace impalpable et muet.

1. Travail d’invention :Comme Oberman, vous écrivez à un ami pour lui faire part du malaise qu’éprouve la jeunesse actuelle. Vous vous inspirerez des thèmes romantiques qui peuvent vous paraître adaptables.

ECRIT D'INVENTION PAR MARINA

Quelque part en Aquitaine, en 2010

Je n'ai plus goût à rien; je ne veux parler à personne. D'ailleurs, qui pourrait m'entendre, me comprendre, toi parti si loin de moi?
Ô monami, mon seul ami, que les longues journées d'hiver me pèsent!
Je sors du lycée à la nuit tombée, dans le froid et la pluie le plus souvent. La nature qui m'apportait parfois le réconfort d'un chant d'oiseau, de parfums fleuris, est voilée d'un rideau grisâtre de brouillard et de pluie, elle semble disparue, comme morte. Cette impression funeste augmente l'angoisse que j'éprouve, et, pendant montrajet de retour à la maison, je regarde tomber les gouttes de pluie comme si c'était mes propres larmes. Les phares du bus font briller la route noire comme mes idées, et je me dis qu'il n'existe plus ni fleurs, ni fruits dans le monde, ni espoir, ni bonheur en moi.
Je frissonne en pensant à la catastrophe climatique que certains prédisent à notre génération et je ne peux m'empêcher de pleurersur cette nature que nous avons assassinée et qui n'abritera plus aussi généreusement les hommes que nous serons.Sans le charme des saisons, livrés aux caprices d'un changement climatique que nous ne pourrons réguler, comment pourrons-nous goûter aux joies d'un bonheur simple au plus près de la nature?
Mes parents sont inquiets ,je le vois bien, ils me croient malade, un peu déprimé, ils mettentcela sur le compte de l'adolescence, et attendent patiemment "que je grandisse". Mais grandir pourquoi? quel avenir nous attend? Une planète dévastée, une nation qui a perdu le sens du mot fraternité, l'apparence pour seule valeur d'une jeunesse désabusée, que l'on condamne à consommer, et encore consommer et qui disperse son énergie dans le monde virtuel des jeux ou de la télévision! Je ne...
tracking img