Une logique tout terrain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET
D’ADMINISTRATION DES ENTREPRISES
Mme GHANNAM-ZAIM Ouaffa
Mastère marketing et communication
2011-2012

MARKETING :
UNE LOGIQUE TOUT TERRAIN ?

Gilles Marion

Professeur de Marketing
au groupe EM LYON

Mercatique, marchéage, marketing, achat, macro-marketing, de-marketing, re-marketing, social etpolitique…

Le foisonnement de ces vocables renvoie à de multiples lieux d’application de méthodes et pratiques parfois controversée. La logique marketing serait-elle pertinente sur tous les terrains ?

|Dans cet article… |
|- Les quatre dimensions du marketing|
| |
|- L’extension de la notion de marché |
| |
|- L’élargissement du cadre d’analyse|
| |
|Une logique parmi d’autres |
| |
|Un peu d’histoire|
| |
|Toute collectivité peut adopter une démarche marketing |
| ||Le macro-marketing |
| |
|Du non lucratif au social |

Cette nouvelle terminologie résulte d’un élargissement progressif des champsd’application du marketing. Centré sur la commercialisation des biens de grande consommation au début des années cinquante, le concept de marketing s’est progressivement insinué dans le domaine des biens industriels et des services, dans les organisations à but non lucratif et les entreprises du secteur public, enfin dans les champs social, culturel et politique.

Cette évolution de la logiquemarketing vers de nouveaux problèmes s’est, de plus, accompagnée d’un élargissement de ses objectifs et de ses méthodes .Les objectifs de pure rentabilité ont été complétés par des préoccupations intégrant l’aspect social des problèmes et privilégiant des rendements autres que le profit.

De nouvelles méthodes ont visé à prendre en compte un cadre d’étude plus étoffé pour des problèmes nouveauxet souvent plus qualitatifs. La gestion municipale, les enjeux électoraux, l’économie de la santé, l’urbanisme, la formation initiale ou continue, les sociétés coopératives, sont autant de domaines, a priori éloignés de celui des avons et détergents, qui font cependant l’objet de l’attention et des pratiques des spécialistes du marketing. Bien que la tâche soit difficile, il est nécessaire demettre en évidence les traits communs de ces applications et de tenter de dégager ainsi les grandes composantes d’un concept de marketing unique.

Cet examen préliminaire paraît fondamental si l’on veut dégager les contributions spécifiques du marketing à la résolution de ces problèmes.

Les quatre dimensions

de base du marketing

Pour définir le concept de...
tracking img