Une maison écologique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
N°17: reportage audio/diapos - septembre/octobre 2004 LA MAISON ÉCOLOGIQUE DES GUISAN

QUELQUES CARACTÉRISTIQUES DE LA MAISON ÉCOLOGIQUE DE FRANÇOISE ET OLIVIER GUISAN A LA TOUR-DE-PEILZ (VAUD, SUISSE)
par Benoît Lambert avec la collaboration étroite d’Olivier Guisan Architecte: Gilles Bellmann, architecte EPFZ, à Chailly /Montreux www.bellmannarchitectes.ch

Alliant harmonieusementarchitecture, intégration de dispositifs écologiques, simplicité des techniques, matériaux, formes et couleurs, elle offre un confort – sans excès mais sans concessions non plus – et une qualité de vie remarquables. Énergie : consommation L’objectif est de fournir les prestation indispensables au bon fonctionnement du bâtiment et au bien-être de ses habitants (chauffage, éclairage, services divers), avecun minimum d’énergie et un maximum de confort. C’est ce qu’on appelle les économies d’énergie ou, mieux, la rationalité énergétique. • Pour le chauffage, trois mesures essentielles ont été prises : une conception bioclimatique du bâtiment, une isolation extérieure étudiée, une ventilation « double flux avec récupération de chaleur ». Conception bioclimatique : l’agencement, la disposition etl’orientation des locaux ont été choisis selon leur fonction. Les locaux de stockage (cave, bûcher, citerne, chambre froide), par exemple, sont abrités dans la partie nord de la maison (non chauffée), qui protège le bâtiment. Le niveau intermédiaire, maintenu en permanence à une température agréable, est réservé aux pièces principales (cuisine, coin à manger, chambre à coucher). Les Chambre froide, autresniveaux et locaux, moins occupés, située à proximité de la cuisine sont chauffés à la demande (à noter que

La maison des Guisan, qui consomme dix fois moins d’énergie et pollue dix fois moins qu’une villa conventionnelle, a été bâtie en 1999. Elle constitue à la fois un exemple et une démonstration de développement durable.

N°17: reportage audio/diapos - septembre/octobre 2004 LA MAISONÉCOLOGIQUE DES GUISAN

Séchage du linge dans la serre

En effet, grâce à ce système, qui comprend un échangeur de chaleur, deux ventilateurs et des tuyaux de distribution, l’air vicié expulsé réchauffe l’air propre entrant sans s’y mélanger. Une ventilation de ce type, qui fonctionne en permanence permet d’économiser jusqu’à 50% de l’énergie de chauffage. L’été, elle contribue au maintien de lafraîcheur intérieure. • Pour économiser le bois – qui alimente les poêles, la cheminée du salon, la cuisinière avec chaudière – on a choisi des dispositifs fermés et étanches ; des arrivées d’air contrôlées (air extérieur pour la cuisinière qui consomme le plus) favorisent une combustion complète et une bonne efficacité. • Pour réduire la consommation d’électricité, les ampoules et les appareilsélectroménagers ont été sélectionnés pour leur faible consommation. Le frigo (de catégorie A) est bien isolé, le lave-vaisCanal à air chaud pour dernier niveau

même sans chauffage, la température descend rarement en dessous de 15°). Des portes isolantes séparent les zones froides du reste de la maison ; des portes coulissantes vitrées maintiennent des climats différenciés dans les pièces des zones chaudes. Uneisolation extérieure (15 à 25 cm de laine de pierre) permet de supprimer les ponts thermiques (fuites de chaleur). La couverture est composée de tavillons en sapin, une mesure très écologique qui facilite, par ailleurs, l’aération de l’isolation. Tous les vitrages sont des vitrages doubles isolants. La ventilation double flux à récupération de chaleur rend possible une aération correcte dubâtiment sans qu’il soit besoin d’ouvrir les fenêtres, donc sans refroidir la maison.

Ventilation et échangeur de chaleur

Porte isolante à verrouillage « trois points »

selle est branché sur l’eau chaude solaire, le lave-linge sur l’eau chaude solaire et l’eau froide, etc. Dans la mesure du possible, on a recours à l’éclairage naturel : baies vitrées, fenêtres en toiture pour la cage...