Une oeuvre romanesque et autobiographique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bien que l´oeuvre de Proust hérite beaucoup du roman tradittionelle, il se considère roman moderne: c´est une longue méditation de la réalité dans les yeux de l´auteur et non comme elle est vraiement. Le roman de Proust est résumé des romans psycologiques au xx siècle et des ambitions simbolistiques.
Le roman est une histoire d´une très sensibile et malade homme attraverse son enfance ,adolescence et âge mûr qui deçu avec la hiérarchie sociale, avec sa réussite mondaine, avec la réalisation de l´amour, l´apparence de l´amitié, instabilité de ses sentiments décide d´écrire le livre qui sera l´histoire du temps perdu en vain et ainsi lui donnera le sens à la fin. La personalité sociale du protagoniste cesse quand l´oeuvre du Narrateur imaginnaire commence, ce qui sera autobiographiesublime de Proust même.
Le roman est composé de plusieurs volumes:
Du côté de chez Swann:
Le Narrateur qui souffre des insomnies évoque le temps ancien. Ses souvenirs deviennent particulièrement vivants quand quelque odeur ou goût les évoque dans sa conscience. Dans cet parti il se souvient de le village Combray, ses habitants, les moeurs familiales et sociales, les promenades , de Gilberte Swann,apparition de la duchesse Guermantes, de son attachement à sa mère et impuissence de s´endormir sans son baiser,…
Dans le deuxième partie du roman l´Héro ne participe pas, mais il transfère l´histoire de Charles Swann-un ami de sa famille. C´ est l´histoire de l´amour de Swann envers Odette, femme demimondaine qui le introduit dans societé choisie de bourgeoise Mme Verdurin qui méprisel´aristocratie. Elle rebute Swann à cause de sa vraie superiorité. Swann souffre et se détache d´ Odette à cause de sa infidelité.
À l´ombre des jeunes filles en ombre
Dans cette partie l´Héro est de nouveau au centre des événements. Il tombe amoureux de Gilberte qui lui ne reçoive l´amour et il la quitte. Mme Swann lui oeuvre son salon. En vacances à Balbec il rencontre la marquise Villeparisis, ildevient l´ami de Robert de Saint-Loup, neveu de la marquise et il fait conaissance d´un oncle de Robert, le baron de Charlus et peintre d´Elstir grâce à qui il est presenté à Albertine,jeune fille sportive et de manière insolant qui depuis deviendra sa grande amour.
Le Côté de Guermantes I et II
Sa grande-mère qu´il aimait beaucoup meurt. Il renouvelle son amitié avec Albertine qui a changébeaucoup dans sa langage et ses manières et elle ne refuse plus ses caresses. Les Guermantes lui accueillent dans leur haute societé, mais cela le ne ravie pas plus parce qu´il est deçu par sa banalité.
Sodome et Gommorhe
Le héro découvre l´indifference et cruauté de la duchesse de Guermnte quand elle s´en parte à une soirée tout souriant pendant son cousin depérit. Charlus est homosexuel. Il douteque Albertine est aussi homosexuelle. À cause de sa jalousie il la porte à Paris et il veut la épouser.
La prisonnière:
Swann est mort. La vie avec Albertine à Paris se transforme dans une suite des disputes et de réconciliations. Il songe à rompre définitivement avec elle, mais elle s´enfuit.
La fugitif:
Le héro apprend que Albertine est mort. Il cherche déviner sa vraie figure qui resteraune mistère pour toujours. L´amitié entre l´héro et St.Loup se râfraiche. Gilbert confesse à l´Héro que l´aimait. Homosexuel St.Loup est infidèl à sa femme Gilbert.
Le temps retrouvé:
Les éléments biographiques dans cette oeuvre ne sont pas marqués par contigence, mais par la révélation finale liée à l´experience spirituelle de l´auteur. Dans cette volume le Narrateur deçu par le néant de sa vieréflechie. L´art est pour lui meilleur moyen pour communiquer avec les autres, littérature fait possible de sortir de soi-même pour voir les autres mondes, l´art est aussi meilleur moyen à donner l´hommage à les morts. Dans une oeuvre on peut retenir l´essence des choses, pour exemple dans l´amour envers Gilberte on était déjà´celle envers Albertine. L´art est moyen de donner le pesanteur...
tracking img