Une-vie : analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4842 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Romansk Forum Nr. 16 – 2002/2 Kerstin Jonasson Uppsala universitet

XV Skandinaviske romanistkongress Oslo 12.-17. august 2002

Formes du discours rapporté dans Une Vie de Maupassant : citation et reformulation
1 Introduction Le discours rapporté, c’est-à-dire la représentation des paroles d’un autre ou de soi-même, peut revêtir des formes bien diverses, étudiées par de nombreux linguisteset grammairiens dans des contextes et avec des buts variés. Si depuis longtemps on fait la distinction entre les trois types discours direct (DD), discours indirect (DI) et discours indirect libre (DIL), on s’est plus récemment rendu compte qu’il faut également reconnaître l’existence de formes hybrides ou mixtes qui combinent des marques de plus d’un de ces types, ainsi que celle d’un type appelé« discours narrativisé » (DN) par Genette (1972:190), terme adopté ensuite par des linguistes comme Gaulmyn (1989), Rosier (1999). Vous trouverez ci-dessous une tentative de systématisation des traits caractéristiques de ces quatre types de DR, que je vous rappellerai brièvement1.

Attribution Typographie Oralité Indépendance Transposition Subordination Condensation

DD + + + + -

DI + -/+ ++ -

DIL + + + -

DN + + + +

Il y a attribution du dit, lorsque l’énonciateur est indiqué soit avant soit après le discours rapporté, ce qui est le cas pour toutes les formes sauf le DIL. La typographie consiste en des guillemets, un tiret et/ou les deux points annonciateurs et s’utilise typiquement avec le DD. Par oralité, j’entends mots, expressions ou manières d’écrire imitant la langueparlée et qui apparaissent surtout dans le DD et le DIL. L’indépendance est le contraire de la subordination : le discours rapporté est présenté dans une phrase indépendante et non dans une subordonnée complétive ou interrogative, comme une construction infinitivale ou une nominalisation. La transposition concerne les éléments déictiques, tels que temps verbaux, pronoms et adverbes déictiques. Lanon-transposition est le critère le plus sûr du DD. S’il y a
1

Voici exemplifiées les diverses formes : Elle a demandé : « Est-ce que je peux sortir » (DD); Elle a demandé si elle pouvait sortir (DI); Elle a demandé à sortir (DI ou DN); Elle a demandé la permission de sortir (DN); Pouvait-elle sortir ? (DIL).

517

Kerstin Jonasson condensation, les paroles rapportées sont données sous laforme d’une construction infinitivale ou d’une nominalisation. Ce tableau ne fait pas une dichotomie nette entre le DD d’un côté et le DI de l’autre comme celle proposée par exemple par Authier-Revuz (1993) entre citation et reformulation, entre la structure hétérogène (la dualité) du DD et l’homogénéité du DI. Il s’agit pour elle de « deux modes radicalement distincts de représentation d’un acted’énonciation » (1993:11), dont l’opposition s’observe sur plusieurs niveaux d’analyse. Outre le plan du statut sémiotique, dont je ne tiendrai pas compte ici, étant donné que je n’admets pas l’hypothèse d’Authier-Revuz selon laquelle on ne ferait pas usage mais mention des paroles citées dans le DD, on retrouve parmi les plans qu’elle relève, ceux de la • structure syntaxique, le DD étantconstitué de deux phrases, le DI d’une seule (correspondant en gros au trait SUBORDINATION dans mon tableau) • modalité d’énonciation (assertion, interrogation, injonction) : le DI n’admet qu’une seule, la modalisation étant lexicalisée dans le verbe de parole (dire que, demander si, ordonner que), le DD par contre permet un enchâssement de modalisation (Type : Jean a dit : « Viens, Marie ! ») • cadredu repérage des déictiques, correspondant à ce que j’ai appelé ici TRANSPOSITION, et qui concerne le choix et l’interprétation des temps verbaux, des pronoms et adverbes déictiques, qui varieront en fontion de l’homogénéité ou l’hétérogénéité de l’acte d’énonciation. Tout cela reste bien connu et plutôt banal. Authier-Revuz (1993) mentionne pourtant d’autres plans où la différence entre...
tracking img