Une vie de maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture : Une vie de Maupassant
Résumé en 1 phrase :
Une vie de Maupassant nous relate la vie de décadence d’une jeune fille qui jeune et gai entourée de ses proches eu début du récit va connaitre tout au long du récit l’affaissement continu de ses rêves jusqu’au profond désespoir et solitude.
Résumé en 10 lignes :
Récemment sorti du couvent, Jeanne, fille unique du baronSimon-Jacques Le Perthuis des Vauds et d’Adélaïde, songe et rêve d’amour et du prince charmant avec qui elle partagera un amour passionné et idyllique.Par suite,cet amant idéalisé est incarné par le vicomte Julien de Lamare. Victime d’un mariage rapide et brutal et d’un voyage de noce qui marque la fin de son bonheur.Julien quitte le lit conjugal et accumule infidélité sur infidélité. Jeanne, de son côté,bien que blessée , ne réagit pas et souffre en silence car délaissée et se réfugie dans la maternité et la religion. Cependant, par l’arrivée au monde de la fille de Paul sont elle s’occupe lui laisse paraitre une lumière de bonheur dans le gouffre sombre qu’elle occupait.
Comparaison entre la femme du 18ème et du 19ème
La femme du 19ème, incarnée par Jeanne, n’est en aucun cas différente àcelle du 18ème. En effet, dans les deux cas , tout justement devenue jeunes filles, après qu’elles fussent été choyées et gâtées, elles sont confiées « aux bons soins des religieuses » pour parfaire leur éducation visant à les rendre heureuse, bonne, droite et tendre.". Cependant, A travers l’histoire de Jeanne, on réalise que la condition féminine est déplorable. La jeune Femme est tenue dansl’ignorance totale de la vie encouragée par les parents qui la veulent soi disant « pures d’esprit, irréprochablement pures » en étant " sévèrement enfermée, cloîtrée, ignorée et ignorante des choses humaines. ".Ainsi les programmes sont tenus et les objectifs théoriques sont atteints, néanmoins, un élément important est oublié: celui de forger leur personnalité. Surprotégées dans un endroit clos,elles sont dépendantes de l’irréel. Victime de leur éducation elles adoptent un caractère naïf, ce qui en fait des êtres soumis, qui subissent leur destin. Dans le cas de Jeanne, on remarque qu’elle subit son mariage raté, sa maternité, l’indifférence de son fils, face à quoi elle ne peut réagir, d’où la nécessité d’être constamment assistée et donc sous la tutelle de quelqu’un. C’est ainsi lebaron qui décide de son mariage et de l’éducation futur de Paul, c’est l’abbé Tolbiac qui lui montre qu’une religion sévère et dur est la résolution à ses soucis et c’est Rosalie qui régit la fin de sa vie. De ce fait ,on déduit que ces femmes ne sont pas préparés à affronter la vie puisque pensant s’ouvrir sur « une vie charmante » à leur sortie du couvent, elle sont très vite rattrapées par « laréalité quotidienne » qui se présente avec son fardeau de souffrance et ses désillusions. N’ayant pas reçu une éducation réellement intellectuelle, elles ont ré duitent à être mère, maîtresse de maison, ou encore religieuses. Nullement émancipée, elles passent de la tutelle parentale à celle du mari, les mettant dans une position inférieur à celle des hommes. En effet cette soumission est enseignéedans son éducation. Ainsi son père lui dit clairement qu’elle est passée de son autorité à celle de son mari « filles qui doivent rester pures d’esprit, irréprochablement pures jusqu’à l’heure où nous les remettions entre les bras de l’homme qui prendra soin de leur bonheur », mari auquel est appartiennent entièrement » » je ne puis t’en dire davantage ma chérie ; mais n’oublie point ceci, que tuappartiens tout entière à ton mari » aussi Jaucourt à dit que « la femme doit nécessairement être subordonnée à son mari et obéir à ses ordres dans toutes les affaires domestiques » montrant que la femme du 1_ème est encastrées dans un cadre, une boite étroite dans lequel elle sont condamnés à rester. Aussi nous notons que même pour des philosophes de renom tel Le chevalier de Jaucourt, la...
tracking img