Une vie heureuse est elle une vie de plaisir?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (907 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Une vie heureuse est-elle une vie de plaisir ? Nous nous demanderons comment penser une vision commune du bonheur synonyme de plaisir, nous verrons dans un premier temps commentdéfinir le concept de bonheur en harmonie et en accord avec la pertinence de la thèse hédoniste, ses limites et les fins qui peuvent être celles de notre existence. Nous devons dans ce cas faire unprésupposé à savoir que le bonheur soit défini pour tous, selon les genres de vie et aussi que celui est possible, ou encore devons-nous poser la thèse antagoniste selon laquelle le bonheur seraitl’aspiration de tout homme mais que chacun a sa définition particulière du bonheur ; Enfin si nous posons l’idée d’un bonheur au sens d’une totale satisfaction que l’homme vise de manière essentielle etprimordiale, devons-nous l’envisager comme un simple idéal inaccessible au quotidien pour l’homme ?

Développement :

I. La thèse hédoniste :

Nous pourrions donc dans un premier temps nous fixer unidéal de bonheur qui correspondrait à la définition de la thèse hédoniste, c’est-à-dire, une satisfaction totale de nos désirs et de ce fait une vision de la vie qui serait en accord avec nos désirs et lemonde. Il va de soi que cela suppose une exclusion de la souffrance et une morale qui implique le plaisir seul sans contrainte et restriction. Nous pouvons préciser que cette philosophie des plaisirsse retrouve dans la terminologie psychanalytique sous l’appellation du principe de plaisir selon Freud. On le retrouve déjà dans les premiers dialogues de Platon à travers la pseudo philosophie d’unCalliclès qui dès l’antiquité prône une vie de plaisirs divers en particulier dans le Gorgias, une vie de plaisirs qui serait en accord absolue avec notre nature. L’homme serait ainsi l’acteur de sespassions et les assumerait.

Transition :

Mais le désir n’appelle-t-il pas le désir, cela ne devient-il pas très vite source de frustrations, la recherche du plaisir ne risque-t-elle pas...
tracking img