Une vie (maupassant), un livre "con", m'a-t-on dit!

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le réalisme, dans le quel s’inscrit la littérature de Maupassant, invite à décrire la réalité telle qu’elle, sans retenue, afin d’abolir l’idéalisme forcément controuvé qui régnait à l’époque. C’estavant tout une littérature de combat, contre une société encore conservatrice et surtout mensongère.

Voici une première lecture du roman :
C'est l’histoire d’une jeune fille, Jeanne. L’auteur nousraconte toutes les étapes de sa vie : Jeanne l’adolescente insouciante, qui vit dans ses illusions, à travers les romans à l’eau de rose où elle rêve d’un prince charment qui viendra un jourl’emmener sur son cheval blanc. Ensuite vient Jeanne la jeune femme perdue, qui affronte ses désillusions. Les déceptions se succèdent, elle se rend compte que la vie n’est pas celle des romans chevaleresquesqu’elle aimait tant. Enfin, nous retrouvons Jeanne la mère désespérée et angoissée, encore déçue par la seule chose qui la tenait en vie, son fils qui l’abandonne.
A première vue, une histoireclassique … tout ce qu’il y a de plus banal, et "con" (?)

En voilà une deuxième lecture :
Jeanne l’adolescente :
Comme toutes les jeunes filles de son age, ses parents ont préféré confier son éducationaux bonnes sœurs, elle était donc enfermée au couvent durant toute son adolescence. Période où l’on découvre la vie, la vraie ; elle, se fourvoyait en se bourrant la tête de romans à l’eau de roses,elle croyait ainsi apprendre que la vie ne peut être que belle. La parfaite illusion.
A travers cette 1re partie, l’auteur dénonce la bêtise des familles bourgeoises qui croient protéger leurs fillesen leur cachant les choses de la vie. Finalement ils ne font que cultiver leur naïveté et leur ignorance qui les mènera vers une fatalité et pas des moindres. Il revient aussi sur le grand impact dela littérature chevaleresque sur ses lecteurs, qui a fait beaucoup de victimes émotionnelles. Cette littérature bourgeoise qui tend à tromper le peuple.

Jeanne la jeune femme :
L’adolescente...
tracking img