Une vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2644 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une vie, premier roman de Maupassant, fut publié pour la première fois en feuilleton dans le Gil Blas du 27 février au 6 avril 1883 et la même année en volume chez Havard.
Il semble que Maupassant ait mis six années à le rédiger. Au départ, le projet de Maupassant était d’écrire un roman à l’intrigue plus complexe, mettant en scène des personnages plus nombreux que dans la version définitive. Lacomplexité de l’entreprise le poussa dans un premier temps, en 1878, à abandonner le projet pour le reprendre ensuite, en 1881. Le canevas imaginé par l’auteur changea très vite d’aspect, l’histoire fut considérablement réduite et il se concentra sur un personnage essentiel : celui de Jeanne. La tâche qu’il s’était octroyée lui semblait insurmontable, comment réussir un coup de maître dans ungenre nouveau et plus long que celui qu’il avait jusqu’alors exploité ? Son appréhension quant à son talent de romancier se traduit par un profond pessimisme et un découragement latent dont témoigne une des lettres adressées à sa mère datant de août 1878 : « C’est rudement difficile, surtout pour la mise en place de chaque chose… »
Dès 1881, alors que la rédaction de Une vie reprend et progresse, ilécrit en parallèle des nouvelles publiées dans les journaux qui lui permettaient de percevoir un apport financier. Les sujets traités dans ces nouvelles sont en réalité des ébauches de scènes de Une vie. Dans la nouvelle Par un soir de printemps, publiée dans Le Gaulois le 7 mai 1881, il est question de la promenade de Jeanne et de Julien, une scène qui est reprise au chapitre IV de son roman. Demême, la nouvelle Vieux Objets, parue dans le Gil Blas le 29 mars 1882, semble être un premier jet de la rêverie de Jeanne au chapitre XII de Une vie.
L’histoire de Une vie se situe, non pas en 1883, mais en 1819, soit un demi-siècle avant, ce qui fait une des particularités de ce roman puisqu’il est le seul à être antérieur à la date de rédaction, une idée reprise de Flaubert qui situe MadameBovary en 1812.
Résumé
Chapitre I
C’est le 2 mai 1819 que Jeanne, alors âgée de dix sept ans, sort du couvent où son père, le baron Simon-Jacques le Perthuis des Vauds, l’avait envoyée afin de recevoir une bonne éducation. Sa sortie est accompagnée d’une pluie battante et Jeanne n’a qu’une hâte, celle de retrouver le lieu de son enfance, le château des Peuples, situé près d’Yport. C’est avecjoie qu’elle redécouvre la demeure familiale et le soir, à sa fenêtre, elle se met à rêver d’un futur prochain, d’un amour qu’elle désire connaître.
Le lendemain elle se rend au port accompagnée de son père et découvre alors la vie des pêcheurs.
Chapitre II
La vie de Jeanne est rythmée par ses lectures, ses rêveries et sa découverte de la nature qui l’emplissent de bonheur et d’insouciance. Sonpère « médite de grandes entreprises agricoles » mais s’adonne aussi à son passe-temps favori : la pêche. Quant à sa mère, devenue obèse avec le temps, elle rencontre de grosses difficultés pour respirer lors de ses promenades au bras de sa servante Rosalie. Madame la baronne est une femme qui dans le passé a été jolie et passe désormais son temps à se replonger dans ses souvenirs. Un après-midi,l’abbé Picot, curé de campagne, brave, bavard et bon vivant, rend une visite à la famille aux Peuples. Au cours de la conversation il dresse un portrait élogieux d’un voisin, un noble sans argent mais sérieux et économe, Julien de Lamare.
Chapitre III
Le dimanche suivant, Jeanne et sa mère se rendent à l’église. A la sortie de la messe, l’abbé Picot leur présente le vicomte de Lamare, jeune hommeélégant et séduisant qui finit par leur rendre visite au château deux jours plus tard. Aussitôt, il séduit la baronne par ses propos concernant la noblesse locale. Jeanne éprouve à l’égard du jeune homme un sentiment inconnu d’elle jusqu’alors. Le vicomte devient progressivement un habitué des Peuples et finit par partager les promenades en mer de Jeanne et du baron grâce au père Lastique,...
tracking img