Une vision de la politique et deslogiques de compétences

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce travail trouve son origine immédiate dans la campagne des présidentielles de 2007: le candidat conservateur, depuis président de la République, qui se servait naturellement du thème del'émigration pour se concilier le vote des électeurs d'extrême droite, tenta plusieurs fois de mettre en avant le sujet du regroupement familial. Il n'obtint pas d'ailleurs de se voir suivi ni par le candidat ducentre ni par la candidate du PS, laquelle ne releva pas la perche hameçonnée tendue lors du débat du 4 Mai.
On peut fort bien comprendre tout cela.
Ce qui est beaucoup plus énigmatique, c'est lecontenu des propositions que M. Sarkozy lançait tout au long de sa campagne à ce sujet: en substance imposer aux personnes étrangères désireuses de se faire rejoindre par leur famille des conditionsminimales de logement et de ressources, en excluant de celles-ci les prestation familiales et le RMI.
Beau sujet de débat que l'instauration de mesures déjà en place depuis 1974! Plus beau encore quandon sait que le Président avait inspiré en 2005 une réforme importante de la procédure de regroupement familial Le ministre de l'intérieur ou du moins ses conseillers ne pouvaient ignorer (oualors...) le contenu et les modalités du contrôle exercé jusqu'à présent.
De même pour le durcissement récent (10 12 2006) des conditions de logement par lequel la clause de surface, jusqu'à présentalignée sur le barème d'attribution de l'aide au logement, se voyait indexée sur le barème utilisé pour assoir la taxe d'habitation, beaucoup plus restrictif et introduisant des inégalités entredépartements, canton, et même communes!, que le ministre de l'Intérieur, ou du moins ses conseillers, ne pouvait ignorer.
Car il y va de deux choses l'une: soit il l'ignore et il lance un débat sur un sujetdont il ne connait pas le BA Ba, soit il ne l'ignore pas et met en œuvre un machiavélisme de méthode en mentant effrontément! Eh! Bien il est difficile de trancher. Prêtant à un riche, on penche...
tracking img