Urbanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5704 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MERCATIQUE DU POINT DE VENTE
Chapitre 1 : Urbanisme commercial

MERCATIQUE DU POINT DE VENTE

Chapitre 1 URBANISME COMMERCIAL

1.1 URBANISME SAUVAGE (ANNEES 50 à 60)

Historique des formes de commerces existantes:

Grands magasins :

1er créé par A. BOUCICAUT en 1852 à Paris : "LE BON MARCHE"
Fondements: marges réduites, prix fixes, mise en valeur des marchandises, promotions,services clients
Les + connus Galeries Lafayette , Printemps, Nouvelles Galeries.
Au XIXe siècle, alors que l'abolition des corporations décloisonne la distribution, des
|[pic] |
|[pic] |[|
|Coupole des Galeries |p|
|Lafayette construite en |i|
|1912. |c|
|© D. R. Galeries Lafayette. |]|
|| |
| | |
| | |
|[pic] | |

magasins de nouveautés vont pour la première fois rassembler sous la même enseigne tout le nécessaire à la toilette féminine : draperie, soierie, mercerie, bonneterie, dentelles, fleurs… et, premiers articles confectionnés, les châles indispensables aux élégantes. Grâce à la révolutionindustrielle, la production en série et la baisse du prix des tissus permettent de diffuser plus largement la mode. Des pratiques innovantes transforment le commerce de détail : l'affichage des prix met fin au marchandage, l'entrée devient libre. Une nouvelle relation s'installe entre le commerçant et le client. Tout est fait pour inciter ce dernier à entrer et le séduire, les prix sont attractifs,la stratégie étant de vendre « à petit bénéfice » mais sur de gros volumes. Pour accélérer la rotation du stock, des pionniers vont inventer les soldes, les livraisons, la vente par correspondance, autoriser les rendus, utiliser la publicité. Avec l'expansion du chemin de fer, les marchandises circulent mieux, la province se rapproche de la capitale et en adopte les modes. 
Caractéristiques desgrands magasins:
Un assortiment est large lorsqu'il comprend un grand nombre de familles de produits
Un assortiment est profond lorsqu'il comporte beaucoup d'articles (références) dans chaque famille.
Un Assortiment Moyen/ Haut de gamme , large et profond :+ de 250 000 réf.
1 caisse par rayon
Prix élevés
Implantation urbaine (centre-ville)
SDV importantes: + de 50 000m² pour les +importants
Niveau de service élevé
Rayon alimentaire marginal spécialisé ou inexistant
Définition:
Le GM est un magasin de vente au détail de surface importante offrant un assortiment très large de biens de consommation dans un ensemble de rayons dont chacun fait office de magasin spécialisé.
Perspectives:
Depuis 1980, ce type de point de vente est en régression :
Gestion de coûts très élevée:implantation en centre-ville: loyers, immobilier, personnel abondant, assortiment très complet: stock important + asphyxie des centre villes
C'est un secteur déclinant
Tendance : implantation de mini unités : 2500 m². Lorsqu'ils s'éloignent de leur vocation d'origine et de la stratégie d'expansion et d'innovation qui a fait leur succès, les grands magasins entrent en crise, comme dans les années1980.
Après avoir fermé les unités les moins rentables, les grands magasins poursuivent leur repositionnement sur les créneaux du haut de gamme et du luxe. De son côté, l’enseigne BHV repositionne ses magasins en déployant son nouveau concept BHV Déco ou bien en les transformant en Galeries Lafayette.
Magasins populaires
Créés par les grands magasins pour "satisfaire les besoins du plus grandnombre":
Formule inventée aux USA en 1879 sous l'enseigne FIVE CENTS STORE. On y vendait un assortiment de grande consommation bas de gamme, à prix unique d'où le nom des enseignes : MONOPRIX, PRISUNIC, UNIPRIX.
L'idée fut reprise en France par les GM pour répondre aux besoins des clients le s + modestes négligés dans les années 20.
Les Nouvelles Galeries créèrent le 1er magasin populaire:c'est...
tracking img