Usa et europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1868 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
        Dans ce cadre général on imaginerait sans difficulté une nouvelle étape de l’expansion capitaliste, fondée sur la croissance accélérée des périphéries actives (Chine, Asie de l’Est, Inde, Amérique latine), la reprise de la croissance en Europe de l’Est et dans l’ex URSS, comme dans l’Union Européenne, tandis que le monde marginalisé africain et islamique serait abandonné à sesconvulsions. L’intensification des échanges entre les différentes régions dynamiques du monde soutiendrait le projet. Cependant, à mon avis, plus on s’avancerait dans cette direction, plus les échanges entre les régions en question s’intensifieraient et plus la nouvelle polarisation fondée sur les cinq monopoles de la triade prendrait de l’ampleur. Dans cette perspective les écarts entre les niveaux dedéveloppement des régions n’iraient pas en s’atténuant, au contraire la distance entre les centres et la nouvelle périphérie s’élargirait.
 
Immanuel Wallerstein imagine que, dans le chaos durable dans lequel le monde est installé la contradiction principale opposera désormais deux centres en compétition violente : les Etats Unis (qui auraient déjà perdu la position hégémonique qui fut la leur de1945 à 1990, en dépit de l’espace d'autonomie relative tolérée pour l’Union soviétique) et l’Europe. Dans ce cadre les Etats Unis et le Japon consolideront leur alliance stratégique (le Japon n’ayant pas d’autre choix possible) entraînant derrière eux les semi périphéries d’Asie (la Chine en particulier) et d’Amérique latine, tandis que l’Europe intégrera dans son aire de domination la nouvelle semipériphérie russe.
 
C’est un scénario qui me paraît peu probable, tout d’abord parce qu’il suppose que l’Europe existe en tant que force politique unifiée, ce qui n’est pas le cas, pour l’avenir visible tout au moins. Pour le moment donc l’Europe est parfaitement alignée sur la stratégie américaine dans toutes ses dimensions. Même à l’égard de l’Afrique – longtemps « chasse gardée » desanciennes puissances coloniales – l’Union Européenne s’est alignée sur les positions de Washington, dictées par la Banque Mondiale interposée. De ce fait le plus probable donc me paraît être la survie d’une hégémonie américaine – en dépit de ses faiblesses – chapeautant la volonté de domination collective de la triade sur le reste du monde. La seconde raison pour laquelle ce scénario me paraît difficile àvoir fonctionner, c’est qu’il implique que la Chine consente à se situer dans le sillage du bloc Etats Unis-Japon. Cela me paraît tout à fait douteux ; et mon hypothèse serait que la Chine tentera plutôt de faire cavalier seul en exploitant le conflit Etats Unis-Europe si celui-ci venait à s’aiguiser. Il en serait de même concernant l’Inde ou la Russie (si celle-ci parvient à surmonter sa crise). 
Sans doute la solidarité de la triade n’exclut-elle pas le redoublement des conflits « mercantiles » entre ses composantes qui sont devenus quotidiens (affaire d’Airbus, de la banane, de la viande aux hormones etc. …) et dans lesquels l’arrogance des autorités de Washington continuera à « irriter » les Européens et les Japonais. Ces contradictions me paraissent néanmoins secondes par rapportà d’autres, appelées à s’amplifier, qui opposeront les nouvelles périphéries (notamment celles de premier rang, la Chine, l’Inde, peut être demain la Russie) à la triade dont la cohésion est maintenue par l’alignement sur Washington.
 
Sans doute également la puissance hégémonique américaine a-t-elle ses limites. En dépit de ses moyens militaires super sophistiqués cette puissance est fortementhandicapée par l’opinion publique américaine qui n’accepte la guerre que « sans risque » - ce qui exige que des supplétifs qui, eux, acceptent les risques normaux de toute intervention, soient fournis par des alliés subalternisés. Se pose de surcroît la question du financement de ce type de guerre. Et si, dans le cas de la guerre du Golfe, la question ne se posait pas, les Etats pétroliers de...
tracking img